Plat du jour - Economie

Lactalis a débauché des producteurs, mais alors, C'est qui le patron ?!

Ecrit par Frédéric Beau le 22.02.2017

Dans cette histoire, il semblerait que David ait décidé d'être une épine dans le pied de Goliath... Mais une épine qui grossit, et ça va finir par faire mal. Tout commence lorsque Goliath, qui s'appelle en fait Lactalis, voit son image de géant tout-puissant écornée et salie. Ne pouvant rester sans réaction, Goliath s'agite dans tous les sens pour essayer de faire du mal, à qui que ce soit, histoire de ne pas perdre la face. D'abord envers ceux qui l'avait froissé, mais c'est resté comme un coup d'épée dans l'eau, la deuxième estocade visait des adversaires encore plus faciles à abattre... Encore raté

 

Photo : 7 de Table
 
Tout commence en octobre dernier, un reportage de l'émission "Envoyé spécial" sur France 2 sur le géant Lactalis met le feu aux poudres. Le magazine d'investigation dénonçait les pratiques du groupe laitier et le niveau de vie de son dirigeant, Emmanuel Besnier. S'en est suivi un procès gagné par le groupe lacté, mais qui dans la pratique s'avérait sans effet, puisque l'obligation de coupe de certains passages du reportage intervenait alors qu'il n'était déjà plus diffusé sur aucune plateforme de France 2. La réaction (d'orgueil) du puissant groupe avait été de rompre purement et simplement les contrats des agriculteurs ayant participé au reportage. Ils sont cinq au total.

C'est ainsi que cette poignée de producteurs de lait, pour avoir participé à un reportage télé, exprimé ce qu'ils pensaient des pratiques du groupe pour lequel ils travaillaient se sont vu remerciés sans remerciements. Un courrier en guise d'étrennes de la nouvelle année leur annonçait la décision de Lactalis qui allait les plonger dans une situation encore plus délicate que celle qu'ils connaissaient déjà.

« Dans les jours qui ont suivi, la laiterie LSDH avait dit être prête à nous tendre la main, mais elle n'avait pas de marque en propre. C'est par l'intermédiaire de Nicolas Chabanne que nous avons trouvé un accord », raconte leur porte-parole Régis Mainguy, éleveur dans le Maine-et-Loire.

Nicolas Chabanne, on connaît bien, et on aime bien. Il est à l'initiative de la brique de lait équitable qui fait de plus en plus parler d'elle : "C'est qui le patron ? " , dont nous avons salué le succès il y a quelques jours. Et, il se trouve que la laiterie LSDH qui a décidé de venir en aide à ses cinq producteurs de lait n'est autre que celle qui fournit la petite marque qui monte. Le temps donc pour nos cinq producteurs de nourrir leurs vaches avec du fourrage sans OGM (qui est un des critères sélectionnés par les consommateurs de la marque), et quelques mois de ce régime pour que le lait soit enfin conforme au cahier des charges de la marque. En définitive, les producteurs limogés devraient pouvoir retrouver leur produit "em-brick-adé" dans le courant de l'été 2017.

L'histoire finit bien donc, et même si la période a été difficile pour les éleveurs, ils n'ont pas perdu le moral grâce au soutien qu'ils ont reçu tout au long de cette phase transitoire comme l'explique M. Mainguy, porte-parole des éleveurs touchés : « Les consommateurs nous ont envoyé des dizaines de messages nous demandant de leur proposer un contrat », dit-il. « J'espère avoir l'occasion de remercier tous ces gens pour les tonnes de messages de soutien reçus ».
 
Et pour que l'histoire -Walt Dysney-esque-, soit tout à fait parfaite, ils ne se marièrent pas et n’eurent pas d'enfants, mais nos cinq producteurs seront à priori mieux rémunérés que chez Lactalis...

SOURCE : AFP - WebAgri

 

Mots-clés : Lactalis - C'est qui le Patron ? - Lait équitable

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/economie/lactalis-a-debauche-des-producteurs-mais-alors-c-est-qui-le-patron/1462