Plat du jour - Economie

C'est qui le patron ? La marque équitable s'impose !

Ecrit par Frédéric Beau le 20.02.2017

Chez 7 de Table, le locavorisme, les solutions de proximité et le commerce intelligent, on n'y croit dur comme fer. C'est pourquoi lorsqu'on a présenté Nicolas Chabanne et surtout ses idées, on était persuadé que ça allait marcher. En tout cas, on voulait que ça marche. Après la vengeance des légumes moches, il avait lancé avec Carrefour cette brique de lait dont le consommateur avait préalablement choisi le prix. Succès !

 

Photos : C'est qui le patron ?

Nicolas Chabanne est un petit génie de la nouvelle économie. Celle qui, loin des places boursières s'impose de bon sens et de pragmatisme. Mais il n'a pas seulement les idées, il a aussi la force de les mettre en œuvre. Les gueules cassées, ses légumes non conformes aux standards ont été un succès notable, et ont permis aux producteurs de vendre des fruits et légumes qui n'avaient jusque-là pas de place sur le marché. Certes, à un prix inférieur de 30 %, mais pour cette réduction était forcément mieux qu'une perte sèche, les gueules cassées ont fonctionné.

Plus récemment et suite aux diverses crises des producteurs de lait, qui, a la fin des quotas européens, ont vu le prix du litre dégringoler et par la même leurs revenus passer en dessous du seuil de rentabilité, il a encore frappé. Cet homme qui croit définitivement dans l'intelligence du consommateur, qui lorsqu'il est bien informé et pris au sérieux est capable de faire le bon choix a eu l'idée de créer une marque de lait dont le prix était fixé par ces derniers. Des milliers de consommateurs se sont donc exprimés en fonction d'un prix de base (0.69€) auquel s'ajoutaient des options qu'ils pouvaient choisir lors d'un vote sur le site pendant des mois. 

Les critères pour le choix de ce lait traitaient par exemple : 
De la question de la rémunération du producteur
- Alignement au cours mondial + 0cts€
- Que le producteur ne perde pas d'argent : + 4 cts€
- Que le producteur se paye convenablement + 7cts€
- Que le producteur ait du temps libre et puisse être remplacé +9cts€

De la question de l'origine :
- sans importance : + 0cts€
- France : 1 cts€

Et ainsi de suite, sur l'alimentation de l'animal : pas de pâturage, 3 mois de pâturage, 6 mois de pâturage, puis sur les autres alimentations avec ou sans OGM, sur l'origine des pâturages, sur l'emballage... Etc.

Les "options" que les consommateurs ont choisies amènent finalement le prix de la brique de lait à 99 cts€. Et pour finir de convaincre le consommateur que la grande surface qui le distribue n'abuse pas du système, la dernière idée est que le prix fasse partie de l'emballage. Pas de triche possible pour le distributeur.
 

Photo, 7 de Table

Probablement attiré par l'image positive équitable que draine cette initiative, Carrefour a accepté de distribuer cette nouvelle marque dès le début de l'histoire, elle s'appellerait « C'est qui le patron?! » Distribuée depuis le mois de novembre, elle est un succès inattendu. Non pas que ça ne devait pas marcher, mais même son créateur n'avait pas imaginé une ascension aussi rapide et franche.

En quatre mois, la marque a atteint les objectifs de vente d'une année entière de distribution. En effet à ce jour plus de 5 millions de briques ont été vendues, c'est ce qui était espéré à la fin 2017. Pour les producteurs et pour la laiterie LSDH qui s'occupe de la récolte, de l'emballage et de la distribution. C'est un succès sans précédent. Et les petits producteurs qui l'alimentent peuvent désormais fredonner : « ma petite entreprise… ne connait pas la crise ».

Dans certains hypermarchés, le taux de vente a atteint un quart des briques de lait vendu dans ce rayon. Face aux géants tels que Lactel (de Lactalis), Nestlé et d'autres, dont l'implantation, l'ancienneté et les budgets publicitaires sont immenses, c'est clairement une victoire.

Pari gagné donc. Et doublement gagné, puisse que ce premier succès, a récemment incité d'autres distributeurs à s'engager,  Intermarché, Auchan et Cora  vont également distribuer cette marque équitable prochainement.

Vendu donc à 0,99 € le litre, c'est le prix qui a été décidé par le consommateur, et qui permet de faire vivre les éleveurs. Le consommateur à dont accepter de payer 30% de plus, que ce qui était possible, pour l'assurance du respect de certains critères qui lui sont chers. Qui l’eut cru ?

On n'en veut encore des idées comme ça. Plein ! Et ça tombe bien, comme ils en ont, d'autres produits vont suivre le même processus, et c'est le moment d'exprimer son choix sur leur site : C'est qui le patron ?
 

Photos : C'est qui le patron ?

 

Mots-clés : c'est qui le patron ? - lait équitable - Nicolas Chabanne

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/economie/c-est-qui-le-patron-la-marque-equitable-s-impose/1452