Plat du jour - Société

Thomas Clouet : « Combien il y a-t-il de cuillères de sucre dans.... ?

Ecrit par Fred Ricou le 12.02.2018

Aujourd’hui, le sucre est partout. Les industriels n’hésitent pas à saupoudrer de sucre un peu tout et n’importe quoi et même parfois dans des produits où il n’a strictement rien à y faire. Thomas Clouet est communicant culinaire, créateur de recette, auteur et depuis quelques semaines, sur les réseaux sociaux, il met en évidence le sucre présent dans les denrées industrielles les plus usuelles.

 
 
Depuis un peu plus d’un an, Thomas Clouet fait de petites vidéos, très simples, souvent accompagnées de son fils, Marin, 9 ans. Le principe est simple, un nouveau produit industriel sort, se retrouve dans les grandes surfaces, et Thomas va donc le goûter en commençant toujours de la même manière « Un nouveau produit industriel, deux testeurs, une dose de subjectivité, une dose d’expertise ». Les deux « testeurs » goûtent, lisent de la liste des ingrédients et donne le résultat de leur investigation gustative (c’est bon, c’est pas très bon, c’est trop sucré, trop salé…).  C’est toujours intelligent, jamais manichéen et cela permet souvent d’éclairer ce que l’on peut trouver dans les allées des supermarchés et dont on voit les caddies regorger.
 
Un peu plus récemment, comme la suite logique des vidéos et dans la continuité de son dernier livre sur les Buddha Bowl, Thomas Clouet décide de faire une série de photo, également toute simple avec le produit, le nombre de cuillères de sucre que cela représente dans le produit lui-même et le pourcentage des apports journaliers en sucre « selon les repères de l’OMS ». Thomas Clouet explique à 7 de Table, la façon dont il a eu l’idée : « Je le vois de deux façons, comme un cuisinier qui va nourrir au sens strict du mot et comme père. J’ai deux enfants, et comme tous les parents, je lutte depuis quelque temps pour leur apprendre à bien manger. J’ai pris le taureau par les cornes, et mené quelques expériences pour essayer de faire évoluer ça. Dans toute expérience, il y a des choses qui réussissent et il y a des échecs. Et mon problème était de faire passer des messages sur la durée. Pour le sucre, je me suis dit « Pourquoi pas des photos ? » » L’image c’est percutant pour un enfant, et la cuillère de sucre, c’est même très percutant ! Thomas Clouet réfléchit à son projet, il tombe sur internet sur des « carrés de sucre », mais cela ne parle pas tout le monde « Les enfants ne sucrent pas forcément avec des carrés, en revanche, ils sucrent leur yaourt avec des cuillères… » et avec les différentes formes aujourd’hui des « carrés », c’est encore plus compliqué… Même pour un carré « classique », on ne sait pas bien son poids (5,85 grammes), de plus, il est compressé !
 

 
Talent de communicant oblige, le message passe bien au niveau de ses enfants. À la maison, un saladier de sucrerie qu’il appelle « Le saladier à cochonneries » que ses enfants appellent « le saladier des rêves ». Depuis que la série de photo a commencé, ils ne piochent plus dedans et « maintenant dès qu’ils prennent quelque chose dans le frigo, ils me demandent combien cela représente de cuillères à café de sucre… ». Juste à côté du premier saladier, un deuxième, remplie de fruits avec un message très simple : « Prenez ce que vous voulez ! »
 
Et pourtant, loin de lui l’idée de dire qu’il ne faut pas consommer de sucre « J’indique juste combien les produits contiennent de sucre, je fais du factuel. Je ne suis pas dans un combat contre le sucre…  » et d’ajouter « Le sucre est tellement caché dans tout ce que nous mangeons, que même en croyant ne pas manger sucré, on mange sucré… et c’est le fait d’en manger en excès qui est risque de santé publique et je ne veux pas ça pour mes enfants et mes concitoyens…  »
 
Suite au sucre, Thomas Clouet s’est lancé par la suite dans sensiblement la même chose avec le sel qui est également omniprésent dans la nourriture industrielle. Des petits sachets de sel que l’on a tous croisé dans les cafétérias, on sait à peu près combien cela représente et cela ne nous viendrait pas à l’idée d’en ouvrir plus d’un. Parfois, il peut y en avoir jusqu’à 5 dans un seul plat.
 

 
Thomas Clouet est très clair, et le redit, il fait du factuel. Il n’est ni un scientifique, ni un spécialiste, ni un médecin : « Je suis juste un père de famille ! » Pour le moment, il continue de parler sucre avec ses cuillères sur les réseaux sociaux, de sel en petits sachets, mais pense également faire une série sur les protéines. Sans être végétarien, il est en accord avec le discours pour dire que l’on mange beaucoup trop de protéines animales : « Je vais montrer un bol avec 300 grammes de haricots verts, et je vais dire précisément combien il y a de grammes de protéines… » et ajoute « Je veux montrer aux gens que l’animal ne produit pas de protéines, il les porte. Seule la plante est capable d’en produire… », l’OMS recommande 70g de protéine pure par jour, il sera donc possible de savoir combien on en aura ingéré sur la journée.
 
C’est un vrai beau travail d’information que propose Thomas Clouet, il compte également développer sur son blog des conseils pour les parents avec leurs enfants, en partant de produits industriels pour arriver au fait maison. Trés intéressant et définitivement d’intérêt public…

 

Mots-clés : sucre santé - thomas clouet - sel danger

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/thomas-clouet-combien-il-y-a-t-il-de-cuilleres-de-sucre-dans/2040