Plat du jour - Société

Y’a de la joie — et de l’inclusion ! — dans les bars et les restaurants

Ecrit par Céline Berger le 27.06.2022

Comme chaque année depuis plus de 40 ans, la Bourse Badoit pour la joie a désigné, mi-juin, ses lauréats 2022. Créée en 1981, elle vise à accompagner des bars et restaurants dans le développement de leurs activités et leurs projets. Depuis 2 ans, un tournant a été pris, ne favorisant plus seulement la créativité et l’innovation.
Comme chaque année depuis plus de 40 ans, la Bourse Badoit pour la joie a désigné, mi-juin, ses lauréats 2022. Créée en 1981, elle vise à accompagner des bars et restaurants dans le développement de leurs activités et leurs projets. Depuis 2 ans, un tournant a été pris, ne favorisant plus seulement la créativité et l’innovation.

Comme chaque année depuis plus de 40 ans, la Bourse Badoit pour la joie a désigné, mi-juin, ses lauréats 2022. Créée en 1981, elle vise à accompagner des bars et restaurants dans le développement de leurs activités et leurs projets. Depuis 2 ans, un tournant a été pris, ne favorisant plus seulement la créativité et l’innovation.

 

©Badoit

L’année dernière, et pour ses 40 ans, cette bourse a soutenu financièrement 5 projets de restaurants et de bars ouverts entre 2019 et 2020, face à la crise sanitaire. « Historiquement, la Bourse Badoit avait pour vocation de révéler de jeunes talents. Depuis quelques années, on l’a fait évoluer pour lui donner un rôle plus social. En 2022, on a voulu que la Bourse Badoit aille plus loin en soutenant des projets qui sont engagés pour la société et qui ont un vrai impact », explique Marie Albert, chef de produit Badoit.

Agir au service des autres
Les établissements sélectionnés s’engagent pour une cause qui leur est chère : lien social, vie de quartier, réinsertion, handicap, égalité des chances, lutte contre la précarité alimentaire… Ainsi, des établissements inclusifs employant, et souvent formant, des personnes en situation de handicap ont pu recevoir un soutien financier conséquent.

Parmi les 5 gagnants 2021 : Le reflet créé par Flore Lelièvre et Fabrice Bloch. Ce lieu, pensé comme chaleureux, convivial, et où l’on mange bien, a su s’adapter à ses équipes composées de personnes porteuses d’une trisomie 21. Ainsi, elles peuvent être au maximum autonomes et épanouies dans leur poste.
 
©C. Berger - 7 de Table

Être inclusif
En 2022, les lauréats ont été désignés par le public et un jury composé du bienveillant chef Pierre Gagnaire, de la top cheffe Chloé Charles, et Anne Etorre, consultante en gastronomie.

 
Café [R]égal est l’un des 3 récompensés cette année. Fondé par Virginie Capitaine, à Marseille, propose une cuisine simple et gourmande, locavore et maison. Surtout, c’est un restaurant tremplin pour les personnes en situation de handicap. Elles y sont formées aux métiers de la restauration en contrat d’apprentissage et lors de stages personnalisés. Pour Chloé Charles, « des projets comme ceux-là ouvrent les yeux aux gens qui cherchent du sens. La cuisine peut mener à autre chose que les étoiles ».

 
Parmi les finalistes, Capucine et Gaston est le premier restaurant boutique traiteur qui produit et commercialise des plats bio et locaux en bocaux tout en accompagnant et en formant des jeunes en situation de handicap. Cet établissement lyonnais fondé par Jean-Christophe Guidollet, a accueilli ses premiers apprentis en septembre 2020, pour une ouverture en octobre.Chaque membre de l’équipe est tuteur-formateur de jeunes de 16 à 25 ans, et les préparent à l’obtention de titres professionnels ou de certificats de qualification professionnelle. Ils seront ensuite employables en milieu ordinaire.

 

Mots-clés : inclusion - bourse Badoit - bars restaurants

 

Retour en haut

https://7detable.com/article/societe/y-a-de-la-joie-et-de-l-inclusion-dans-les-bars-et-les-restaurants/3634