Plat du jour - Société

Appétit, concept-store des amoureux du beau... et du bon !

Ecrit par Fred Ricou le 13.01.2017

Un nouveau lieu gourmand est né il y a quelques semaines au centre de Paris. Ce n’est pas un restaurant, il n'y a rien à manger, il y a des livres, il y a des photos, il y a de la belle vaisselle. Ce n’est pas complètement une librairie, c’est plus que cela. Un lieu de vie pour les amoureux de la chose culinaire et cela s’appelle Appétit. Miam !

 
 

À quelques pas de la rue de Rennes, dans la rue Ferrandi (oui, le clin d’œil est trop beau…), celle de la célèbre école de cuisine a ouvert Appétit, un nouveau lieu qui mêle les plaisirs de la bouche et des yeux. Mais ici, on ne mange rien. On découvre, on feuillette, on se plait à imaginer ce que l'on ferait de tel ou tel objet en cuisine. 
 
Appétit s’est construit autour des livres de cuisine, en premier, mais également de beaux livres graphiques sur les restaurants, des livres d’art, des livres de design culinaire. « C’est un 360° pour nous. Ce n’est pas « que » les livres de recettes. Ce sont tous les livres qui peuvent raconter des histoires de cuisine. Nous sommes moins sur le livre pratique. » nous confirme Sandrine Burbure, l’une des quatre créatrices de cette « Librairie culinaire pas ordinaire » comme dite le slogan. Puis, viennent les photos qui sont exposées sur les murs du lieu : « C’est important pour nous. Nous avons un portefeuille de photographes culinaires qui nous autorisent à exploiter leurs photos et qui ont souvent des travaux très personnels. » Et finalement, très présent également sur les tables de présentations « On a de la céramique, de la jolie vaisselle, ou des ustensiles de cuisine qui vont être fabriqués de manière artisanale ». 
 
À bien regarder, et émerveillé par le lieu, on ne sait pas si l’on se trouve dans une librairie finalement « On voulait montrer des livres d’une manière différente ». D’ailleurs, il n’y a aucune pile. Chaque livre est exposé en un exemplaire « Cela change beaucoup selon nos humeurs. On ne les présente pas par thématique ou très peu, par couleur, parce qu’ils se mélangent bien, alors on essaye de les associer… On le fait assez spontanément de la manière dont on aimerait voir les livres… »
 
Sur le chemin de cette rencontre, avant de mettre le premier pied chez Appétit nous nous sommes posé la question de savoir si sa proximité avec la Fnac Montparnasse et son énorme rayon culinaire n’était finalement pas une manière de se mettre une balle dans le pied dés le début de l’aventure ? Mais en fait, pas du tout. Le lieu n’a rien à voir « On ne présente pas les livres de la même manière. On ne se sent pas absolument pas concurrent, nous ne sommes pas sur le même segment […]. Contrairement à la Fnac, j’ai parfois des livres en rayons, d’une manière très visible qui ont deux-trois ans d’existence. Ils sont très bien, il n’y a aucune raison de ne pas les montrer… »
 
Les quatre associées sont « Quatre filles. Trois qui s’appelle Sandrine et une qui s’appelle Clothilde. Ça ne s’invente pas ! » Toutes ont des parcours assez éloignés de la librairie. Sandrine Burbure est avocate, Chlothilde Fagniez est architecte, la Sandrine suivante est productrice et éditrice pour les enfants, et la dernière a longtemps travaillé dans la grande distribution et travaille aujourd’hui avec son mari J.F Mallet, l’auteur des livres « Simplissime » chez Hachette Pratique. « Nous avions envie de faire des choses plus par goût et passion », nous avoue-t-elle.
 
S’installer dans la rue Ferrandi a finalement été assez simple : « On a eu un très bon accueil dans le quartier, c’est un petit village, tout le monde se connaît dans le périmètre de la rue du Cherche Midi. Ce qui est important maintenant c’est que l’on nous connaisse un peu au-delà du quartier. Que les gens viennent nous voir en disant " On va trouver des livres un peu différents. On va trouver une photo qui peut plaire" et notre idée à terme c’est de devenir un peu éditeur… On aimerait éditer une ligne d’objet qui soit en rapport avec la cuisine et plus tard, peut-être, des livres. Des tout petits projets, des petites séries… ».
 
Pour la déco du lieu, Sandrine Burbure pense un peu comme les cuisiniers et essaye de suivre les rythmes des saisons, du calendrier, des événements « On est en train de réfléchir à un thème Riviera, avec du mimosa, des choses comme ça, aussi sur le carnaval de Venise pour février ».
 
A contrario des concept-stores monomaniaques que l’on a pu voir en force dans le domaine de la nourriture, on voit apparaître doucement une nouvelle sorte de magasins qui ressemble de plus en plus à leurs propriétaires et ainsi s’intéresser sur un même thème à plusieurs branches. On vient chez Appétit pour une émotion, pour trouver l’objet qui ne subit pas forcément les outrages du marketing forcené, on vient chez Appétit pour se faire du bien, et ça fonctionne !
 
Appétit
12, rue Jean Ferrandi  
75006 Paris

 

Mots-clés : appétit concept store - librairie photo - ferrandi cuisine

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/appetit-concept-store-des-amoureux-du-beau-et-du-bon/1356