Suggestions - Nos cantines

Joyeuses Pâques chez Captain Michalak ! ça rime...

Ecrit par Saliha Bala le 23.03.2018

Jeudi 25 janvier 2018. C’était encore le temps des galettes que Pâques se préparait déjà. Nous voilà de retour à la boutique-école du Faubourg Poissonnière pour découvrir les nouveautés chocolatées du chef pour Pâques 2018 et un fil rouge s’y dessine clairement : la lucidité !

 
 
Encore une fois, le prolifique chef nous invite à jouer avec lui, comme un copain nous inviterait à partager ses nouveaux jouets, un jour de goûter d’anniversaire.
 
Les effluves vous prennent dès l’entrée : du chocolat au lait bien rond suivi de l’odeur caractéristique et chaude des différentes noix caramélisées. Le travail des matières est encore une fois précis, coloré et la beauté de ces pièces n’a d’égale que la dextérité de leurs auteurs.
 
Nous sommes accueillis, comme tous, par le chef lui-même et son équipe. Aux petits soins, chaleureux et disponible, Christophe Michalak sait s’entourer et recevoir.
 
On retrouve les grands classiques de Pâques revisités à la sauce Michalak et les fameuses « fritures » de Pâques, ici sobrement appelées « garniture », ne sont pas en reste, puisque le chef leur offre cette année des écrins aussi amusants qu’inventifs.
 
Ainsi, de bons gros œufs au chocolat au lait garnis de fritures au gianduja, grimés en autant de petits bonshommes aux noms évocateurs : Super Cool, avec sa casquette (chocolatée bien sûr !) vissée sur le crâne, Super Fayot, et ses mignonnes lunettes et Super Fan, parce que les matches de foot ont toujours la cote ! La Fusée gourmande et ses éclats de noisettes qui en décorent l’extérieur est aussi belle que douce à déguster.
 
Un autre œuf attirera aussi l’attention : c’est Le Poisson d’Avril. En effet, il se compose de chocolat noir et au lait, décoré d’autant de petits poissons facétieux, délicatement colorés et dont on dirait qu’ils n’attendent qu’une chose, qu’on les colle dans le dos du pion avant d’être dévorés !
 
Autre création toujours placée sous le signe de l’enfance, cette tablette Chocopak, chocolat au lait et croustillant gianduja noisettes, fondante et croustillante à souhait, qui n’est pas sans rappeler une certaine tablette au lait au riz soufflé, meilleure amie de nos années adolescentes… Avec sa jolie forme oblongue et ses œufs en relief, la tablette Chocopak est tout à fait dans l’esprit de Pâques et le mélange des textures délicieux !
 
Pour changer un peu de la tablette ou de l’œuf et pour coller à cet univers de jeux enfantins, le chef a créé une gourmandise inspirée des BD Marvel et plus précisément du célèbre Captain America : Les Boucliers Magik. Au lait ou chocolat noir, les amateurs de noix seront ravis de déguster pécan et macadamia tout juste caramélisées.
 
Enfin, le chef nous gratifie d’une variation de sa Guitare Rock de Noël en compression chocolatée. Un bel objet, au graphisme épuré, mais précis, fait d’autant de moulage d’œufs de Pâques.
 
Cette année, une innovation est à noter : Le Cake de Pâques. Un cake, me direz-vous ? C’est la démarche qualité qui est ici à remarquer. Le chef a choisi de sucrer différemment ce gâteau. Il utilise du sucre Muscovado, sucre brun très profond, non raffiné ayant un goût très puissant et chaud à la limite de la réglisse, l’amertume et l’âpreté en moins.
La génoise ultra mœlleuse est très douce et imbibée d’un autre sucre alternatif : le sirop d’érable.
 
Pas de complication, ces sucres ont le mérite d’attirer notre attention sur une question récurrente ces derniers temps : la consommation excessive de mauvais sucres et il est bon qu’un chef de l’envergure de Christophe Michalak montre la voie d’une autre consommation respectueuse du produit et des hommes.
 
Déshabituer nos palais formatés au goût du sucre blanc ultra raffiné est un travail digne d’Hercule, mais ce pas franchi par Christophe Michalak ne peut qu’aller dans le sens d’une prise de conscience à plus grande échelle.
Ici, le chef montre qu’il fait sa part, tel le colibri, sauf que son influence ne peut que donner de l’espoir quant à de nouvelles pratiques pâtissières, responsables et durables. Il en parle volontiers, travaille des produits de saison, au maximum de leurs saveurs et répand ainsi la bonne parole de la consomm’action, délicieuse et durable.

Rendez-vous dans le jardin pour les trouver et tous les dévorer !
 
 
 
En vente depuis le 1er mars :
 
Super Cool : 30€
Super Fayot : 30€
Super Fan : 30€
La Fusée Gourmande : 16€
Le Poisson d’Avril : 10 €
La tablette Chocopak : 18,50€
Le Cake de Pâques : 50€
La Guitare Rock : 60€
Les Boucliers Magik (noir et lait) : 20€
 

 

Mots-clés : michalak chocolat - pâques fêtes - friture gianduja

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/nos-cantines/joyeuses-paques-chez-captain-michalak-ca-rime/2081