Suggestions - En 7 minutes

Sélection : Même en été, on peut boire du champagne !

Ecrit par Isabelle Pons le 07.07.2017

C’est l’été, c’est l’heure de l’apéro, c’est l’heure du rosé ! Et bien non ! C’est l’heure du Champagne. Quoi de mieux qu’un Champagne pour un apéro class, trendy, so chic… !




Si durant l’été le rosé est incontournable, essayons alors le champagne rosé ! C’est la tendance qui se confirme. Aujourd’hui 10 % des champagnes vendus sont des champagnes rosés. Alors… Rosé d’assemblage ou rosé de saignée ? Aie aie aie kesako ? Ca se complique…

La plupart en ont sûrement pas grand-chose à faire et ils ont certainement raison ! Mais pour les puristes et ceux qui veulent un peu s’instruire (et oui, même avec 7 de table on arrive à s’instruire…) voilà donc la différence : le rosé d’assemblage est issu de vins blancs et de vins rouges d’origine champenoise alors que le rosé de saignée, plus rare et délicat, est issu de la macération de la pulpe et de la peau du raisin avec le jus.
Accords mets/vins : en apéritif, sur des Saint-Jacques, une volaille…
 
Le coup de cœur de la rédaction :
Champagne Grand Cru Les vignes Goisses, Vignon Père et Fils, 28 euros TTC départ cave.
Un rosé d’assemblage, 100% pinot noir, élevé en fût de chêne, vendange 2012.
Production très confidentielle de 3500 bouteilles.
Nez de fruits rouges, bel équilibre, charnu et beaucoup de fraîcheur.
Son accord explosif : avec un fondant au chocolat et son coulis de fruits rouges.
 
 
Et si l’on n’aime pas le rosé ?
 
On peut choisir un Extra-Brut. Il affiche un faible dosage en sucre (inférieur à 6g par litre), bon pour les papilles et bon pour la ligne… On peut même aller sur un Non dosé ou Dosage zéro (entre 0 et 3 grammes), réservé aux palais aguerris…
Attention tout de même, le sucre servant parfois à masquer les défauts du vin ou à contrebalancer une acidité excessive, ce champagne extra-brut est à choisir auprès des meilleures maisons de champagne.
Super confidentiel (moins de 1% de la production de champagne), cet Extra-Brut  surprendra nos convives lors de notre prochaine réception.
Accords mets/vins : avec un plateau de fruits de mer, des sushis, un homard grillé…
 
Le coup de cœur de la rédaction :
Cuvée les Prôles et Chétivins, Millésime 2005, Champagne Colin, 49 euros TTC départ cave
Un 100% chardonnay, élaboré uniquement les années d’exception, il révèle toute l’authenticité et la pureté du terroir de Vertus.
Générosité du fruit, puissance, fraîcheur et salinité. Dosé à 1 gramme.
 

Une autre possibilité : les cuvées vieillies en fûts de chêne.
 
Le fût, détrôné par les cuves inox le siècle dernier, est en train de revenir sur le devant de la scène, notamment pour les cuvées d’exception. Il s’agit d’apporter ici davantage de fruité et de rondeur, de volume en bouche et d’onctuosité.
Ces cuvées dévoilent notamment des arômes d’épices, d’amandes et de torréfaction.
Accords mets/vins : un risotto à la truffe, des ris de veau, un fromage …
 
Le coup de cœur de la rédaction :
Cuvée By Louis, Millésime 2010, Champagne Coquillette, 41 euros TTC départ cave
Un pinot noir, non dosé, élevé en fût de chêne pendant  9 mois.
Bâttonage sur lies fines de blancs pendant 6 mois.
Frais, tendu et pourvu d’une fine bulle. Très subtil arôme floral (fleurs d’aubépine).
 

Enfin, le 100% Meunier.

Longtemps le cépage Meunier a été le mal aimé de la Champagne, alors qu’il représente 32% du vignoble total. Principalement cultivé sur des sols argileux, sa terre de prédilection est la vallée de la Marne. Il faut rappeler que le Champagne est issu de trois cépages : deux cépages de raisins noirs, le pinot noir et le meunier et un cépage de raisins blanc, le chardonnay. Le Meunier rentre donc souvent dans la composition des champagnes d’assemblages, où il apporte rondeur et qualités aromatiques. On le trouve plus rarement en cuvée mono-cépage.
Accords mets/vins : un poisson à la crème, une viande, un chèvre frais …
 
Le coup de cœur de la rédaction :
Cuvée Provocante, Champagne Piot Sévillano, vendange 2014, 30 euros TTC départ cave
Un 100% pinot meunier élaboré avec 50% de tête de cuvée et des vignes de plus de 25 ans.
Un vin doté d’une robe jaune clair aux reflets brillants et de bulles élégantes. Le nez présente un caractère de fruits mûrs tels que le coing et la poire Rousselet. La bouche est dense et révèle des arômes de fruits blancs et d’agrumes.
 

Et parce qu’on ne veut pas tous les jours ouvrir une bouteille à 40 ou 50 euros… :
 
Cuvée Lilyale, Champagne Waris Hubert à Avize, 21 euros TTC départ cave
Un blanc de blancs (100% chardonnay) grand cru zéro dosage.
Super élégant, belle fraîcheur, notes de fleurs et d’agrumes.
On dit d’une blancheur épure et nette qu’elle est d’un blanc lilyal… Tout est dit…

Bonne dégustation !

 

Mots-clés : champagne bouteille - vignerons choix - bulles

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/en-7-minutes/selection-meme-en-ete-on-peut-boire-du-champagne/1817