Plat du jour - Economie

Obligation en 2019 de mettre sur les pots la provenance des miels

Ecrit par Fred Ricou le 30.05.2018

L’Union National des Apiculteurs français devrait être heureuse, les députés qui après avoir rejeté quantité de propositions à tendance écologiques font un petit pas pour l’alimentation, mais un grand pas pour les consommateurs. Les miels industriels dont la provenance était assez floue vont avoir l’obligation d’écrire la provenance.

 

Pots de miel attendant leurs étiquettes
 
Les amateurs de miels connaissent le problème par cœur, jusque là, il était compliqué de connaître exactement la provenance de plusieurs miels que l’on pouvait se procurer en grande et moyenne surface. Tout au mieux, sur le pot, était inscrit un vague « Miel d’origine U.E / Non U.E », un flou non artistique qui voulait bien dire que ce miel venait bien de quelque part, mais d’où, ce n’était pas le souci.
 
En janvier dernier, le secrétaire général et porte-parole de l’U.N.A.F mettait justement le doigt sur le problème : « Dans le cadre de la directive « Miel 2002 » il y a une possibilité pour les états,  et cela ne nous convient pas, de mettre des étiquettes qui indique les miels d’assemblages, les miels intra et ExtraEuropéens, mais le consommateur ne sait pas d’où cela vient. En Italie ou en Grèce, ils ont opté pour une autre possibilité : obliger les conditionneurs d’indiquer les pays d’origine. C’est de la transparence ! ».
 
À partir du 1er septembre 2019, le projet de loi met donc les producteurs face au mur : les miels devront obligatoirement  comporter une étiquette qui indique la provenance directe des pays d’où vient le miel.
 
En attendant, les produits qui sont déjà sur le marché ou dont les lots ne sont pas encore en ventes pourront être vendus jusqu’à épuisement des stocks.

 

Mots-clés : miel pot - agriculture miel - députés

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/economie/obligation-en-2019-de-mettre-sur-les-pots-la-provenance-des-miels/2146