Plat du jour - Société

Le vin de table a le vent en poupe !

Ecrit par Bérengère Condemine le 26.01.2017

Le vin de table voit son image changer depuis quelque temps. Ce dernier n’est pas sous le régime des appellations, et accuse souvent le coup d’une vision de produit bas de gamme. Sortons le tire-bouchons, et dégustons. À défaut de ne croire qu’en ce que l’on voit, goûtons avant de juger. C’est en tout cas, ce que certaines personnes ont fait, pour améliorer la perception de ces jus. 

 


CC PIXABAY Epicantus 
 

En France, les vins sans appellations étaient appelés vins de table. En cause, les raisins issus de tout le pays, les méthodes de culture employées, la vinification ou l’assemblage des cépages ne correspondent pas au cahier des charges. Il arrive que le vigneron lui-même ne revendique pas d’appellation. 

 

En 2009, ils prennent le nom de vin de France. Un avantage pour ce breuvage. Il fait maintenant son apparition dans les « comptoirs tendance des grandes villes ». Souvent boudé par les consommateurs quant à sa qualité, il en existe pourtant de très bon. 

 

Valérie Pajotin, directrice de l’Association nationale interprofessionnelle des vins de France, explique que « Cette catégorie de vins plaît beaucoup à l’international ». Le mot "France" suffit donc à séduire les pays étrangers. 

 

Mais comment reconnaître un vin de France bon ? Il faut le goûter. C’est ce que fait l’une des propriétaires d’un bar à vin parisien, qui fait abstraction des appellations, « C’est un critère qui ne m’intéresse pas quand je goûte le vin. Je n’achète pas le vin d’une région, mais celui d’une personne. Si j’ai un coup de cœur, peu importe qu’il n’entre pas dans les cases ». 

 

Cette nouvelle vision, des vins de table permet d’élargir l’opinion des consommateurs à son sujet. Des vignerons se prêtent au jeu. À la propriété Léandre-Chevalier, c’est le cas. Ils ont établis deux cuvés, l’une d’elle avec l’appellation d’origine contrôlée, et un autre sous le nom de vin de France. « Deux noms, deux étiquettes… pour un seul vin vendu au même prix. L’idée ? Montrer qu’il faut dépasser les a priori. L’important, c’est ce qu’on a dans le verre ».


Sources : LEMONDE 

 

Mots-clés : "vin de table" - "vin de France" - appellations

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/le-vin-de-table-a-le-vent-en-poupe/1316