Plat du jour - Société

La nouvelle start-up "Epicery" a les crocs

Ecrit par Lucie Pochet le 18.10.2016

Après Uber se faisant passer pour une sorte de taxi moderne, ou encore Take Eat Easy, Deliveroo, et Foodora qui sont les précurseurs de la livraison à vélo… Un nouveau service vient d’être créé récemment et se présente sous le nom d’ « Epicery ». Disponible pour le moment que dans la grande ville de Paris ainsi prochainement dans deux provinces (à partir de 2017), c’est une nouveauté qui fait concurrence aux autres : les produits frais. Se faire livrer sa baguette de pain ou son pâté, c’est maintenant possible.

 
Page d'accueil Epicery
 
Depuis vendredi dernier, la nouvelle plateforme « Epicery » a commencé ses livraisons. On compte plus de cent commerçants ou producteurs ainsi que leurs produits frais qui ont été choisis pour satisfaire les nouveaux clients. Dans un rayon de 3 kilomètres, le client peut commander via le site Internet d'Epicery où se trouve la liste de tous les produits disponibles. C’est en moins d’une heure qu’il sera livré. Toutes sortes de magasins sont disponibles, notamment les boucheries et charcuteries, les poissonneries, les fromageries, les « caves » à vins, les chocolateries, et même les pâtisseries et boulangeries. La diversité du choix est très correcte et il y en a pour tous les goûts. « Epicery » serait le plaisir de faire son petit marché, sans bouger de chez soi et en se faisant livrer à l’heure que l’on désire : c’est en quelque sorte le mélange d'un Drive de supermarché puisque quelqu’un fait les courses pour nous, et Uber pour le service de livraison.

Ce concept a été inventé par une poignée de personnes connues pour avoir un certain sens des affaires dont Xavier Niel, le vice-président de Free, David Blanc, le fondateur d’Allociné, ou encore le fondateur de Menlook, Marc Ménasé. En tout, ce sont 10 business angels appelés aussi investisseurs, qui ont rassemblé leur moyens pour au final permettre au grand patron de la start-up d’obtenir 800.000 euros.

L’entreprise a les crocs! Puisqu'elle veut atteindre les 1000 commandes quotidiennes dès l’année prochaine et voudrait allonger sa liste de commerçants à plus de 200 participants. D’après le patron, Edouard Morhange, l’objectif de cette plateforme est « de changer les habitudes de consommation dans le frais », ainsi que de faire fonctionner les épiceries à proximité.
De plus, les prix sont les mêmes qu’en magasins. Nous aurions pu croire que cela allait être à la limite de l’inabordable, mais non. Il y a seulement 3,90 de frais pour couvrir la livraison. C’est au commerçant qu’Epicery prélève 25% sur les commandes.

D’ailleurs, la nouvelle entreprise veut, comme toutes les plateformes de livraisons déjà existantes, attirer les personnes qui n’ont pas le temps ou qui rentrent tard, les familles qui veulent malgré tout opter pour la qualité des produits frais ou encore pour les soirées entre amis. Et si le concept marche comme prévu, Epicery se verra migrer vers l’étranger…
Avec toutes ces start-ups, les clients ne savent plus où donner de la tête. C’est une vraie guerre de la livraison à domicile. Les consommateurs ont à leur disposition beaucoup de choix et comparent très souvent la qualité des plats, la qualité des services et surtout la rapidité. Qui sera le meilleur ?
 

 

Mots-clés : epicery nouvelle start-up - livraison de produits frais - nouveau concept de livraison

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/la-nouvelle-start-up-epicery-a-les-crocs/1062