Plat du jour - Société

Jour-J pour le Beaujolais nouveau de 2016

Ecrit par Bérengère Condemine le 17.11.2016

On est bien le troisième jeudi du mois ! Et que se passe-t-il ? Le Beaujolais nouveau est réapparu comme chaque année depuis 1951. Le vin primeur, démontre encore une fois la convivialité à la française au monde entier. À minuit les premières dégustations ont eu lieu, dommage pour Cendrillon. Une occasion, en plus, d’accompagner ce nectar gamay avec les « copains ». Sortez la charcuterie et le fromage pour accompagner le tout (pardon pour les vegans).

 


CC Wikimédia
 

Un petit retour en 1951 s’impose. À l’époque un arrêté est publié au Journal officiel (JO). Ce dernier prévoit une vente des vins d’appellation d’origine contrôle au 15 décembre. Seulement, les syndicats viticoles ne sont pas d’accord. Une petite note administrative va leur permettre de produire des vins primeurs. Jusqu’en 1967, la date varie. Elle est ensuite imposée au 15 novembre. Ce n’est qu’en 1985 que la date de troisième jeudi du mois fait son entrée.

 

Ce vin festif et peu cher, c’est avant tout un moment de partage. Et pour partager, les Français sont doués puisqu’ils le font avec le monde entier. 25,7 millions de bouteilles ont été commercialisées en 2015. 13,4 millions en France, et 12,3 millions à l’étranger. Les premiers clients à ce nouveau sont les Japonais. Ils en raffolent.

 

Quand on aime, on ne compte pas. 92 000 hl sont écoulés au Japon. Pour le plaisir des petits et des grands, certains privilégiés peuvent se baigner dans une piscine de vin à 39° pour cette occasion. Tchin !

 

En France, les premiers tonneaux ont roulé près de la place des Terreaux dans le centre de Lyon, dans la nuit de mercredi à jeudi. Les Français répondent présent malgré l’image du beaujolais nouveau se dégradant. Certains trouvent le vin mauvais, d’autres le trouvent bon. C’est comme tout, cela dépend du viticulteur, de la date des vendanges et de la couleur des raisons (pas top avec des raisins verts). 

 

En attendant, bon ou pas bon, c’est une grosse opération commando. Le beaujolais nouveau ce sont des grappes entières pressurées, encuvées et qui doivent fermenter à vitesse grand V.  Reste l’exportation pour satisfaire tout le monde. Certains palais retrouvent le goût de banane, raisin ou framboise. Ce que l'on retient, c’est le goût d'une tradition ... ou d'une fête marketing ! 

 

Mots-clés : beaujolais nouveau 2016F - France Monde partage - tradition vin primeur

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/jour-j-pour-le-beaujolais-nouveau-de-2016/1170