Plat du jour - Société

Huitième édition du concours mondial pour le pâté en croûte !

Ecrit par Bérengère Condemine le 09.12.2016

Lundi 5 décembre a eu lieu le… Championnat du monde de pâté en croûte. Le met sortie tout droit de l’époque moyenâgeuse. Douze participants se sont affrontés. Dans le lot, dix Français, un Américain et un Japonais. Le plat originaire de Champagne-Ardenne et de Lorraine n’en finit pas de plaire. Chaque année, plus de 6500 pâtés-croûtes sont consommés rien qu’en France. 

 

 

La huitième édition est remportée par le Français, Jérémy Delore de la Ferme du Poulet à Villefranche-sur-Saône. Qu’est-ce qui a plu au jury ? Son pâté en croûte bressan mariné aux gènes, composé de volaille de Bresse, de ris de veau, et fois gras de canard. 

 

Un jury de haute qualité, avec à sa tête en tant que Président, le chef trois étoiles Régis Marcon, du restaurant Régis et Jacques Marcon. Accompagné des Meilleurs Ouvriers de France, cuisiniers et charcutiers (Joseph Viola) du restaurant Daniel et Denise à Lyon, Christophe Roure, restaurant le Neuvième Art à Lyon, Robbert Popy, Mof Charcutier. Une quantité de palais aiguisés. 

 

La compétition a réunie des journalistes gastronomiques du monde entier, ainsi que d’anciens vainqueurs, notamment celui de 2015 Karen Torosyan de la Brasserie Bozar à Bruxelles. Le tout sur les lieux de la maison M.Chapoutier à Tain-l’Hermitage dans la Drôme. 

 

À la base, une centaine de candidats. Un travail préparatoire de plusieurs mois pour parvenir aux résultats espérés. Le jour-j, les participants disposent d’une demi-heure pour dresser leur pâté-croûte avant la fameuse dégustation. 

 

Du côté des gagnants, la seconde position est attribuée à Chikana Yoshitomi, de la maison parisienne L’ambroisie (trois étoiles), avec son pâté-croûte de filet de veau, canard, filet mignon de porc et de lard. Le troisième sur le podium, est Aymeric Buron, de la Mère Brazier (deux étoiles), avec une œuvre liant Delaunay canard, pontage, et sarrasin. 

 

Le concours lancé en 2009 a comme devise « Honni soit celui qui sans pâté en croûte prétend servir à la table royale ». D’autres prix sont distribués, le prix spécial de la confrérie remporté par Raphaël Courtin (Les Trois Dômes, à Lyon) avec le « Coussin d’automne aux sept viandes ». Le prix de l’élégance, à Julien Viollet (le 144 Petrossian, à Paris) avec « Retour de chasse-grousses d’Écosse, poule faisane ». On en a l’eau à la bouche !



Sources : ARTSETGASTRONOMIE - L'EXPRESS 

 

Mots-clés : championnat monde gastronomie - pâté-croûte Champagne-Ardenne - Lorraine

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/huitieme-edition-du-concours-mondial-pour-le-pate-en-croute/1278