Plat du jour - Société

Gueule de joie, à Nantes : Sans alcool, la fête est vraiment plus folle !

Ecrit par Céline Berger le 11.08.2020

Plus que jamais, le sans alcool est une demande forte de la part des consommateurs lorsqu’ils sortent, quel qu’en soit la raison ou la motivation. Un Nantais a ouvert le Gueule de joie, un bar où pas une goutte d’alcool n’est à la carte.

 
 

Photo Hélène Charier


Gueule de joie, et non plus gueule de bois ! C’est le concept de ce bar nantais où ne sont proposés que des consos sans alcool, aussi bien des cocktails, que des vins ou des bières.
 
Cette idée novatrice est portée par Jean-Philippe Braud, ancien responsable pub et RH pour le groupe Le Figaro, suite à la popularisation grandissante du Dry January, qui consiste à ne pas boire une goutte d’alcool au mois de janvier. Cette coutume britannique, incitant à une sorte de détox post fêtes de fin d’année, vise à faire réfléchir les personnes sur leur consommation habituelle et les aider à baisser celle-ci si nécessaire. « Je me suis dit que cela me ferait du bien. Je voulais évaluer mon rapport à l’alcool, mais sans changer mes habitudes de sorties pour autant », explique-t-il.
 
Et dans cette démarche, il se rend bien compte qu’il n’est pas le seul : pléthore de personnes ne veulent renoncer aux plaisirs de la fête, des sortie et des soirées entre amis alors qu’ils ne peuvent ou ne veulent boire de l’alcool, que ça soit ponctuel ou sur la durée ; ce n’est pas qu’une question de grossesse ou de religion. C’est un fait, deux tendances sont avérées depuis plusieurs années, particulièrement visibles à la terrasse des cafés comme à la maison : boire moins mais mieux (sous entendu consommer du qualitatif plutôt que du quantitatif), et se faire plaisir avec des cocktails sans alcool (virgin, mocktail, etc.) un peu plus fun que des sodas ou des jus de fruits à qualité parfois discutables.

 
Jean-Philippe Braud créé alors www.gueuledejoie.com (lancé courant 2019 grâce au financement participatif), car Gueule de joie, c’est aussi et avant tout un site internet sur lequel commander des boissons sans alcool parmi une sélection de rosés, bières, et spiritueux à 0° prospectés dans toutes l’Europe et bien sûr testés. On y trouve également quelques softs pour préparer des mocktails de qualité. Il raconte que, lors de ses recherches de produits à distribuer, il a découvert « un monde insoupçonné de produits de qualité, qui ont du goût, en France et à l’étranger ». En un an d’activité, le nombre de référence sur le site a été multiplié par 10, que du premium, du sourcé chez des brasseurs et des vignerons entre autre. 

Après un an de succès du site Internet, un bar vient enfin d’ouvrir, abrité par la galerie Quartus, à Nantes. Jean-Philippe explique qu’il lui « manquait cette présence physique ». Il rencontre alors Vincent Brossaud, responsable de cette galerie située sur l’île de Nantes ; il y ouvre donc ce bar éphémère le 6 juillet dernier. Le but est avant tout de tester ses produits en direct et d’avoir les réactions des consommateurs, qui étaient en demande d’une ambiance bar. L’expérience pourrait éventuellement se renouveler mais n’a pas vocation à être pérennisée. L’occasion est donc faite d’y filer le plus vite possible !

 
Gueule de joie
(réouverture du lundi au vendredi, du 30 août à fin septembre)
Galerie Quartus
88 Boulevard de la Prairie au Duc,
44200 Nantes
 

 

Mots-clés : bar - sans alcool - fête

 

Retour en haut

https://7detable.com/article/societe/gueule-de-joie-a-nantes-sans-alcool-la-fete-est-vraiment-plus-folle/3083