Plat du jour - Société

Encore une histoire de blé pour le candidat Fillon

Ecrit par François Jardin le 10.04.2017

François Fillon enfariné, Jean-François Copé qui ne semble pas avoir acheté de pain au chocolat depuis bien longtemps… Alors qu’on croyait le parti Les Républicains fâché avec les boulangeries et les boulangers, l’un d’eux a décidé d’apporter son soutien au parti pour les élections présidentielles. 
Bon certes ce n’est pas n’importe quel boulanger, le bonhomme (Francis Holder) n’est autre que le fondateur des boulangeries Paul. Cette -petite- entreprise française n’embauche pas moins de 14 000 employés dans le monde, dont la moitié en France. Et c’est ce qui pose problème, puisque le septuagénaire a pris la parole « en tant qu’ambassadeur des personnes que forme l’entreprise ». Sans vraiment en informer ses collaborateurs qui ont un peu l’impression d’avoir été roulés dans la farine, Monsieur Holder a pris des positions qui ne sont pas partagées par l’ensemble des salariés de l’entreprise selon un délégué de la CFDT de chez Paul.

Ce soutien a de quoi mettre notre boulanger dans le pétrin puisque le hashtag #BoycottPaul a tout de suite émergé de la toile après la publication de la vidéo. François Fillon lui-même se serait bien passé d’un nouveau badbuzz qui tourne encore et toujours autour d’une malheureuse histoire de blé et qui n’est pas prêt ni de le blanchir ni de le faire de nouveau grimper dans les sondages…

Le point positif de cette histoire, c’est qu’après François Mitterand, François Fillon -s’il est élu- pourrait être un des seuls présidents à connaître le prix d’une baguette de pain. Faut-il encore qu’il soit élu, puisque avec des calculs politiques de ce type, on a du mal à le voir accéder à la présidence de la République. #CalculCommeCopé


 

 

Mots-clés : présidentielles 2017 - François Fillon - boulangerie farine Paul

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/encore-une-histoire-de-ble-pour-le-candidat-fillon/1604