Plat du jour - Société

Café Royal fête ses trois ans sur les terres de Nespresso

Ecrit par Fred Ricou le 18.07.2017

Après un peu d’accalmies, la chaleur revient tranquillement sur la France. Un verre d’eau ? Un petit cocktail ? Un café glacé ? Tiens, justement, en parlant de café, si la boisson est, depuis une vingtaine d’années, synonyme de volupté et de chic et où Georges Clooney règne en maitre absolu, peu de nouvelles marques font leur apparition, la petite dernière est Suisse, elle a trois ans depuis quelques jours et s’appelle Café Royal. Je m’en ressers un, et je commence l’article…

 
 

Le Coca du café, Nespresso, fait des petits. Longtemps les capsules sont restées accrochées à la marque, mais depuis quelques années, les concurrents proposent également leurs capsules, mais le consommateur revenait sans cesse à Nespresso, un peu comme un goût acquis et difficilement changeable.
 
Depuis 2014, un « petit » suisse vient essayer de rivaliser avec les marques en place, Café Royal, en débarquant en France. Appartenant au groupe suisse Migros, Delica SA, le plus gros torréfacteur suisse se lance sur le marché de la capsule de café et détient aujourd’hui plus de 12% de part de marché.
 
Avec plus de 42 millions de cafés consommés par an en France et 90% des consommateurs qui boivent au moins un café par jour, il était impossible à Café Royal de passer à côté de cet énorme marché. Après la France et la Suisse, c’est l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Autriche, l’Espagne, la Hollande, la Belgique, l’Australie et le Japon qui tombent amoureux petit à petit de la marque.
 
Reconnu « saveur de l’année 2017 » dans trois catégories (dosette souple, café moulu, et compatible nespresso), Café Royal met en avant son savoir-faire « maison » suisse et l’explique grâce à un cahier des charges extrêmement précis. Certifié UTZ, certification de durabilité, la marque s’étend un peu chaque jour dans le domaine du café équitable et travail régulièrement avec des petits producteurs de café au nord-ouest du Honduras.
 
Grand buveur de café, c’est le chanteur Robbie Williams qui est l’image de Café Royal dans le monde, la marque est le sponsor de sa tournée. Une chose en expliquant peut-être une autre, 63% des buveurs de la marque sont des femmes. Le côté James Bond des publicités peut peut-être l’expliquer…
 
Environ 20% moins cher que Nespresso, Café Royal a l’ambition démesurée de pouvoir s’acheter presque partout. Sur le même secteur, elle est au coude avec Carte Noire (« Try to remember… »). Comparativement, alors qu’il faut se rendre dans les boutiques Nespresso ou commander en ligne, la marque suisse espère en 2018 se retrouver dans plus de 6000 points de vente français. On peut donc acheter du café en capsule tout en faisant ses courses.
 
C’est un beau succès en seulement trois ans que réalise Café Royal, eux qui se nomment « Le trublion du café » surfent sur la communication « décalée » de société tels que Michel et Augustin, les fameux « trublions du goût » et cela fontionne plutôt bien aux vues de leurs résultats. De plus, de ce que nous avons pu goûter, les cafés sont plutôt bons et peuvent rivaliser sans problème avec la très grosse marque que nous avons déjà suffisamment citée. Maintenant les vraies questions que l’on peut se poser sont : Espresso ou Café glacé ? Qui est le plus fort, Georges Clooney ou Robbie Williams ?

 

Mots-clés : café capsule - nespresso café royale - Suisse France

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/cafe-royal-fete-ses-trois-ans-sur-les-terres-de-nespresso/1829