Plat du jour - Société

Barbie Darroze, pour "encourager les petites filles à poursuivre leurs rêves…"

Ecrit par Fred Ricou le 08.03.2018

Barbie. Bon, à première vue le nom ne fait rêver que certaines petites filles et autres petits garçons. Pour les adultes, Barbie est, au mieux, synonyme de poupée blonde filiforme, au pire la représentante en jouet d’une société phallocrate et du « soi-belle et tais-toi ». Et pourtant depuis quelques années, Barbie fait des efforts et veut « montrer aux filles qu’elles peuvent être tout ce qu’elles veulent ».

 

Photo Hélène Darroze by Mona Awad
 
« Barbie salue de nombreuses femmes d’exception à l’occasion de la Journée internationale de la Femme. En effet, nous savons que vous ne pouvez pas imaginer être ce que vous ne connaissez pas » affirme Lisa McKnight, la directrice générale de Barbie du groupe Mattel. Ce n’est pas faux et ce n’est pas pour rien que le groupe Mattel, par l’entremise de la branche « Barbie » met en avant des femmes au parcours extraordinaire, depuis 2015, des Shero, mot valise américain de She = Elle et Hero, Héro, bref des héroïnes que les petites filles peuvent s’emparer comme modèle. Ainsi, parmi les 17 héroïnes modernes, la firme a pu créer différentes poupées à l’image de Ava Duvernay, réalisatrice et distributrice de films, Ashley Graham, mannequin militante, Gaby Douglas, gymnaste artistique, ou encore Misty Copeland, danseuse étoile et d’autres…

Il n’existait pas encore de Shero française et c’est chose faite avec la petite dernière en la personne de la médiatique cheffe Hélène Darroze, Meilleur chef féminin du Monde en 2015 et jury de l’émission Top Chef depuis 4 saisons. En rendant hommage à Hélène Darroze, en faisant une très jolie Barbie blonde, comme la vraie, avec son petit chignon et sa raie à gauche, la firme « espère ainsi encourager les petites filles à poursuivre leurs rêves… »

Bon maintenant, l’autre face de cette jolie pièce est plus qu’étonnante. Si quatorze femmes ont directement inspiré le programme Shero, et parmi elles une majorité de sportives, trois de plus (Amélia Eahart, Frida Khalo et Katerine Johnson) seront, elles seules, vendues dans la collection Inspiring Women.

C’est à dire, que la poupée Hélène Darroze qui est donc censée « encourager les petites filles à poursuivre leurs rêves… » restera un seul modèle unique, donné à la personne en chaire et en os, la cheffe en personne, mais à part ses filles, personne ne jouera avec ni ne, par conséquent, sera inspirée par elle.

Effet d’annonce de la part de Barbie ? On peut reprocher tout à la grande blonde sauf son sens aigu de la communication et surtout un jour comme aujourd’hui…  
 

 
 
 

 

Mots-clés : barbie poupée - hélène darroze - encourager petites filles

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/barbie-darroze-pour-encourager-les-petites-filles-a-poursuivre-leurs-reves/2065