Suggestions - Nos cantines

La brasserie Le Wepler, repris par la famille Joulie

Ecrit par Le Comte De Monte-Cuisto le 22.11.2017

Déjà à la tête de plusieurs adresses parisiennes réputées : L’Auberge Dab, Au Bœuf Couronné, Chez André, le Congrès Auteuil, le Congrès Maillot, L’Européen, Les Grandes Marches, Sébillon... la famille Joulie reprend la fameuse brasserie le Wepler de la place Clichy.




 

Notre ambition : y perpétuer la tradition des grandes brasseries parisiennes, avec bien entendu un banc de fruits de mer exceptionnel destiné à mettre en scène des huîtres « griffées » et tout ce qu’il faut de coquillages et crustacés pour constituer de superbes plateaux de fruits de mer, ainsi qu’une carte très généreuse, bien dans la tradition des brasseries, avec des entrées dans un large registre allant de la Niçoise à la traditionnelle soupe à l’oignon gratinée, de frais poissons, des choucroutes, des mets bien mitonnés dans l’esprit de toujours, un large choix de viandes et grillades en tous genres (sans oublier le fameux burger au Saint-Nectaire pour les addicts du genre !) ainsi que des desserts gourmands.
 

Tout ce qu’il faut pour que le Wepler redevienne une adresse parisienne incontournable !


Un peu d’histoire : on ne présente plus le Wepler, fameuse brasserie de la place Cichy, ouverte en 1892 par Franck Wepler sur l’ex commune des Batignolles à la porte de la barrière de Clichy : à cette époque le mur des Fermiers Généraux ceinturait Paris, afin de permettre la perception de taxes sur toutes les marchandises qui rentraient dans la Ville.
 

Il était alors d’usage d’ouvrir des estaminets derrière ce mur, afin d’échapper aux impôts prélevés intra-muros. Le Wepler est ensuite devenu un vaste ensemble festif, tout à la fois débit de boissons, restaurant (on y servait déjà des fruits de mer), grill, bar américain et dancing avec orchestre.
 

On y croisait de nombreux artistes comme Apollinaire, Picasso, Modigliani, Toulouse-Lautrec, Utrillo... Plus récemment l’écrivain Henry Miller devait y mettre en scène son roman « Jours tranquilles à Clichy » qui fut transposé en film éponyme. Truffaut et Chabrol y ont eu également leurs habitudes.
 

Le Wepler devait par la suite perdre ses activités de bastringue, pour se consacrer exclusivement à la restauration à partir de la fin des années 40, avec toujours une vocation huitrière et fruits de mer très affirmée : le Wepler était même une sorte de bureau de placement officieux pour les écaillers, le plus souvent savoyards à cette époque : les paysans de la Savoie se reconvertissaient en effet en ramoneurs ou en écaillers pendant l’hiver, quand la neige recouvrait leurs champs.
 

En 2009, le Wepler a été entièrement relooké dans un agréable décor au charme rétro-classique, par la suite, trois grandes fresques d’inspiration Art-Déco de la mosaïste Mathilde Jonquière, sont venues embellir la maison et accentuer son style des années 30.

Aujourd’hui notre famille veut écrire de nouvelles belles pages de l’histoire du Wepler.

 

Mots-clés : paris brasserie wepler - rachat brasserie paris - brasserie paris découverte

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/nos-cantines/la-brasserie-le-wepler-repris-par-la-famille-joulie/1964