Suggestions - Nos cantines

L'Auberge du Cheval Blanc ou le chant du terroir alsacien

Ecrit par Fred Ricou le 23.05.2017

« Maison familiale depuis X générations », sur les devantures, il arrive que l’on croise cette phrase qui donne à une entreprise une dimension dans le temps, de qualité, de régularité, mais aussi de continuité. En Alsace, la famille Koelher est présente à Westhalten depuis le début du 16e siècle. En 1785, elle crée un relais de poste qui deviendra quelques années plus tard, une auberge, celle du Cheval Blanc. Aujourd’hui, l’auberge est l’un des restaurants gastronomiques les plus prisés de la région et travail tous les jours avec des producteurs locaux.

 

Auberge du Cheval Blanc - photo Facebook
 
Étoilé par le Guide Michelin entre 1989 et 2012, Gilbert Koelher, Chef du restaurant depuis 1976, a su prendre la direction de la belle gastronomie avec des produits locaux. C’est sa grand-mère qui lui a donné l’amour des bons produits, c’est elle qui était la pierre angulaire de la maison. Dans les années 60, il n’y avait que cinq chambres, il y en a eu douze, il n’y en a plus que 11, la dernière a été transformée en salle de massage… Ha, je sens que l’on commence sérieusement à vous intéresser…
 
Alors que Jérôme Koelher, le fils de Gilbert se prépare à devenir Chef, des problèmes de dos l’obligent à renoncer à la carrière, mais certainement pas à la maison. S’il n’est pas le chef, il en sera le directeur ainsi que le sommelier. Membre de l’association des sommeliers d’Alsace, il règne en maitre avec sa femme Caroline en salle pour que les convives passent de la plus belle des soirées au plus sympathique des séjours.
 
En cuisine Gilbert Koelher, n’a de cesse de travailler avec des produits de son terroir, viande, légume, fromage, mais également vin sont à la carte de ce beau restaurant. Alors que le foie gras de canard est pour le grand public une spécialité du sud-ouest, il ne faut pas oublier que le foie gras d’oie est complètement alsacien. Chez les Koelher, le foie gras est servi en trois services, pot-au-feu, poêlé, mais aussi en tartine gourmande. 
 
Juste en dessous, à la cave, l’Auberge de Cheval Blanc recèle une très belle cave de plus de 500 références en plus de 7000 bouteilles. Une belle part est dédiée aux vins bio. 

Tous les trois mois, l’Auberge organise une belle soirée Gastronomie et Vignerons – Made in Alsace et invite différents producteurs pour parler de leurs vins et ici, nous sommes très très loin de la choucroute et des sempiternels, même d’excellentes qualités, charcuteries alsaciennes.

Tout est en finesse, le beau et le bon. Ainsi, lors de notre dernière visite, nous avons pu déguster de beaux poireaux braisés et melba d’oie cru au lard blanc ; une fantastique matelote d’Anguille comme un civet qui ne peut pas plaire à tout le monde, mais qui pour les amateurs est un vrai régal accompagné d’un beau Pinot Noir Cuvée Emma S. Landmann 1996. Une cuisse de volaille d’Alsace Label Rouge, Raviole et crête de coq et pour terminer un biscuit carotté, coeur coulant chocolat blanc, sorbet carotte accompagné d’un Pinot Gris SGN S. Landmann 1997.

L’Auberge de Cheval Blanc sera très certainement encore là dans une centaine d’années, mais il ne faut pas trop tarder pour réserver. Ce genre de soirée est souvent pleine très très vite ! La prochaine dédiée Gastronomie et Vignerons est le 23 juin.

Auberge du Cheval Blanc
20 Rue de Rouffach,
68250 Westhalten

 

Mots-clés : alsace terroir - cuisine chef - auberge restaurant

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/nos-cantines/l-auberge-du-cheval-blanc-ou-le-chant-du-terroir-alsacien/1684