Plat du jour - Environnement

E. Leclerc intensifie son engagement dans l'éco-responsabilité

Ecrit par Bérengère Condemine le 21.12.2016

En novembre dernier, E. Leclerc, déclare l’arrêt de commercialisation d’emballages en carton, susceptibles d’être cancérigènes. L’enseigne s’apprête désormais à franchir un cap dans l’écoresponsabilité. Cette annonce, pleine de nouvelles règles, satisfait GreenPeace, mais contrarie le collectif « Sauvons les fruits et légumes ». 

 


CC PIXABAY Dawnfu 


Michel-Édouard Leclerc, informe en décembre, son intention de s’engager dans une politique de réduction des pesticides concernant l’alimentation. La chaîne en grande distribution se donne trois ans pour réaliser ce projet. 

 

Une réaction face à l’ONG GreenPeace ? Le dirigeant expliquait : « On ne va pas tergiverser, les campagnes de Greenpeace visant notre enseigne ont profondément irrité les adhérents E. Leclerc qui en font les frais ». 

 

Une mission dans laquelle s’inscrit, une proposition officielle d’un comité stratégique du Mouvement, avec la mise en œuvre d’un plan de réduction de 50 % des pesticides d’ici 2020. La marque envisage de s’entourer d’un comité scientifique, composé d’experts comme des biologistes, chimistes, médecins, nutritionnistes. Ce groupe devrait être opérationnel au premier semestre de 2017. 

 

Le mouvement s’accompagne d’une campagne d’audits, et d’analyses, avec l’utilisation de laboratoires indépendants, un moyen d’identifier « les filières à fort volume ». E. Leclerc souhaite réfléchir sur l’évolution des pratiques et des normes. Concernant le partenariat avec les producteurs, il entrevoit une exigence plus importante pour les cahiers des charges de la centrale d’achat et des MDD. 

 

L’initiative plaît à Greenpeace. LONG s’est exprimé à ce sujet, « il s’agit d’un premier pas qui, s’il est traduit en actes, pourrait constituer une avancée significative face à l’enjeu sanitaire et environnemental majeur des pesticides ». Elle reste tout de même sur ses gardes, et espère que ces mesures ne soient « pas des paroles en l’air ». 

 

Le collectif Sauvons les fruits et légumes, ne comprend pas totalement la logique du plan. Il dénonce « les trois aveuglements du géant de la grande distribution » à l’égard de l’idée d’un comité d’experts scientifiques. Une agence existant déjà pour ce rôle, appelée Aprifel (Agence pour la recherche de l’information en fruits et légumes ». 

 

Une incompréhension s’étalant sur divers points du plan de E. Leclerc, comme le « durcissement du cahier des charges qualificatif du groupe d’achat de Leclerc ». Il rajoute, « pourquoi vouloir durcir des contraintes alors que les cahiers des charges auxquels se soumettent les pays existent déjà et son nombreux » ?

 

Une inquiétude sur le pouvoir des ONG, le collectif dans son communiqué écrit « Céder au chantage des ONG, c’est mettre la main dans un engrenage qui ne peut que les encourager à aller plus loin encore dans les exigences ». 

 

Quoi qu’il en soit, face à ces accords, ou désaccords, si E. Leclerc va au bout de ce projet, cela reste une évolution dans l’écoresponsabilité. Il ne reste plus qu’à appliquer les solutions pour que les fruits et légumes suscitent moins d’inquiétudes à cause des pesticides.



Sources : LAFRANCEAGRICOLE7SEIZH LINEAIRES

 

Mots-clés : Leclerc réduction pesticides - plan éco-responsable - ONG Collectif greenpeace

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/environnement/e-leclerc-intensifie-son-engagement-dans-l-eco-responsabilite/1306