Suggestions - En 7 minutes

7 questions gourmandes à : Gilles Paris

Ecrit par Fred Ricou le 05.09.2017

La rentrée évoque à la fois les cahiers et cartables, mais également la rentrée… littéraire ! Pour cette première salve de questions gourmandes, nous sommes partis à la rencontre d’auteurs. Le premier à essuyer les plâtres est le papa littéraire de Courgette (Ma vie de courgette). Son dernier roman Le Vertige des Falaises est paru aux éditions Plon.

 
 © Didier Gaillard-Hohlweg
 

Qu’est-ce qui vous fait saliver ?
 

Un bar aux endives braisées. C’est une nourriture saine, délicieuse, et, esthétiquement, c’est beau à regarder.

 

Quel est votre souvenir d’enfance gourmand ? 


Les carottes râpées. Cela ne m’a jamais quitté. C’est ce que je préfère au monde, même ! Des carottes râpées avec une sauce bien relevée, bien vinaigrée comme j’aime, bien citronnée même d’ailleurs. Quand j’étais enfant, j’adorais ça ! J’avais horreur des légumes verts, je ne mangeais pas de haricots verts, d’épinards, de petits pois, de tout ça, je mangeais des patates, des nouilles, mais vraiment ce que je préférais quand j’étais enfant, c’était les carottes râpées.

 

Avez-vous une anecdote gourmande au restaurant ou dans un dîner ? 
 

Oui, mais cela ne me concerne pas. Au moment du prix des lectrices de Elle, il y avait un buffet absolument magnifique, somptueux, c’était au Lutetia. Il y avait dans un plat, très joliment présenté, une trentaine de tartelettes au citron, très tentantes, très gustatives, délicieuses. Une jeune femme s’en est approchée et les a engloutis les unes après les autres, les trente !

 

Vous ne pouvez plus vous nourrir que d’une seule chose, qu’est-ce que c’est ? 
 

Les carottes râpées, sans hésiter !

 

Votre dernière grosse bouffe, c’était quand ? 
 

Ça remonte vraiment loin parce que je fais très attention à ce que je mange. J’essaye de manger très équilibré. Mais sinon, cela remonte à plusieurs années, je n’en ai même pas le souvenir ! Les plats délicieux, avec de la crème, etc. ne me tentent plus et je n’en ai plus envie ! 

 

Seul au restaurant ou accompagné ? 
 

Seul au restaurant, j’adore ! J’y vais presque tous les midis quand je n’ai pas de déjeuner avec un journaliste. J’habite tout prêt de La Palette et j’y suis un client régulier et fidèle. Je ne prend qu’un plat, ils ont une délicieuse Tomate/Mozzarela avec une énorme Buffala, un peu salée et crémeuse que j’aime bien avec de la salade. Cela me va très bien !

 

Est-ce que vous êtes ami(e) avec un Chef ? 
 

Ami, non. Mais je connais bien Jean-François Piège qui est quelqu’un d’adorable. J’en garde un souvenir assez ému parce qu’il y a quelques années, j’ai eu des soucis professionnels. Nous étions dans une sorte de spirale qui n’était pas bonne. Nous nous occupions de Jean-François Piège qui n’était pas au courant de la situation. Il nous avait invités dans son restaurant gastronomique et c’était assez incroyable parce qu’il y avait beaucoup de plats, mais ce n’était pas copieux. C’était très joliment présenté. Cela nous a vraiment remonté le moral…

 

Mots-clés : gilles paris - gourmand auteur - poisson carottes

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/en-7-minutes/7-questions-gourmandes-a-gilles-paris/1890