Suggestions - En 7 minutes

7 questions gourmandes à… Clémentine Beauvais

Ecrit par Fred Ricou le 29.11.2017

À l’occasion aujourd’hui de l’ouverture du Salon du Livre et de la Presse de Seine Saint-Denis, nous donnons la parole à une jeune auteure que nous adorons Clémentine Beauvais. De plus avec prénom comme celui-ci, un fruit de saison, nous ne pouvions résister !

 
 
Qu'est-ce qui vous fait saliver ?
Le reblochon. D’ailleurs, je dis le reblochon, mais n’importe quels fromages et surtout quand ils commencent par « R ». Reblochon, Rocamadour,  Roquefort,… de la Rouelle (rires) !
 
Quel est votre souvenir d'enfance gourmand ?
« Ce goût, c’était celui du petit morceau de madelei… » Non, moi ce serait plutôt celui de la floraline. Cette sorte de semoule que l’on faisait cuire avec du lait et du sucre. Ma mère m’en faisait et c’était tout chaud et tout bon et on là mangeait devant là télé ou au lit…
 
Avez-vous une anecdote gourmande au restaurant ou dans un dîner ?
Au restaurant, une fois j’avais ma filleule sur les genoux, elle avait quatre ans et demi et l’on mangeait des grenouilles, j’adore les grenouilles, tu en as plein les mains, c’est plein d’huile, de persil… et tout le long, cette enfant menaçait de mettre ses mains sur ma robe en soie que j’avais achetée la veille. Et je lui disais « Violette, si tu mets tes mains sur ma robe, je vais te dévisser la tête, te pendre par les trous de nez… » des menaces très sérieuses… et à un moment elle a oublié, elle a fait « Marraine ! » et elle a mis ses mains sur ma robe, c’était horrible ! Il y avait une trace de tous les petits doigts tout gras. J’ai fait « Ahhhhhhh ! » et elle a vraiment cru que j’allais mettre mes menaces à exécution !
 
Vous ne pouvez plus vous nourrir que d'une seule chose, qu'est-ce que c'est ?
Du fromage ! Bon, il faut du pain aussi. Alors, une seule chose ?  Non, du fromage… 
 
Votre dernière grosse bouffe, c'était quand ?
Il y a quelques semaines j’étais chez mes grands-parents, à Bourque en Bresse, nous avons mangé du poulet aux morilles avec un gratin dauphinois et l’on a bien bu… Et ça s’est bien terminé, bien que nous n’ayons pas eu de tarte au sucre cette fois…
 
Seul au restaurant ou accompagné ? Et pourquoi ?
Ça m’est complètement égal d’être seul et même parfois, j’aime bien ! Il y a une sorte de libération de s’offrir à soi-même un plat où l’on est tout seul. En lisant par exemple, ou en étant juste tranquille. Mais il faut varier les plaisirs…
 
Est-ce que vous êtes ami(e) avec un Chef ?
Je suis ami avec beaucoup de gens qui sont très très fort en cuisine au point d’être chef et celui qui s’en approche le plus, c’est mon oncle qui aurait aimé l’être…

Éditions Sarbacane et Hachette Romans

 

Mots-clés : souvenir auteure - jeunesse clémentine - beauvais gourmandise

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/en-7-minutes/7-questions-gourmandes-a-clementine-beauvais/1969