Plat du jour - Economie

Les producteurs bio des Antilles n'ont pas la banane !

Ecrit par François Jardin le 07.04.2017

Les producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique ont lancé une campagne de communication qui faisait passer le message « mieux que bio ». Ces producteurs s’indignent du fait que des bananes labellisées bio en Amérique du Sud soient commercialisées comme telle dans l'Union européenne.
 

Le Banane, Rachel's favorite crepes
CC BY 2.0, shansby


Cette arnaque à la banane est bien réelle et bien légale. Le label bio n’implique pas les mêmes obligations vis-à-vis des producteurs selon tel pays ou telle région du monde. Dans certains pays d’Amérique du Sud, la production de bananes bio implique l'utilisation de produits phytosanitaires interdits d’usages en Europe. Cependant, comme les règles du label bio du pays de production sont plus souples que les normes européennes, les bananes issues de ces productions sont certifiées bio et, par équivalence, commercialisées comme telle en Europe.

Les bananes sont ainsi produites à un coût relativement faible et, ne respectent pas le cahier des charges de production des produits bio en Europe qui donc sont vendues au prix fort du bio en Europe. Un grand problème se pose alors, surtout pour les producteurs antillais qui voient en cela une concurrence déloyale. Alors que ceux-ci utilisent beaucoup moins de pesticides, ils ne jouissent pas du label bio puisque leurs productions n’en respectent pas les normes françaises, et leurs produits sont ainsi achetés moins cher que les bananes bio d’Amérique du Sud.

Le plus invraisemblable semble être que Synabio, l’un des plus grands syndicats d’agriculture biologique, a intenté une action en justice contre les producteurs bio et leur campagne de communication « mieux que bio » pour protéger la réputation de son label… Au grand dam de la santé des consommateurs.

Un grand nombre de coopératives et de syndicat agricole de France et d’Europe ont tout de même apporté leur soutient aux producteurs de bananes antillaises et une pétition a été envoyée au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll afin de mettre en lumière ces pratiques trompeuses et malhonnêtes.

Source: Le Figaro, Agoravox

 

Mots-clés : banane antillaise - label bio - arnaque

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/economie/les-producteurs-bio-des-antilles-n-ont-pas-la-banane-les-producteurs-de-bananes-de-guadeloupe-et-de-martinique-ont-lance-une-campagne-de-communication-qui-faisait-passer-le-message-mieux-que-bio-ces-producteurs-s-indignent-du-fait-que-des-bananes-labellis/1601