Plat du jour - Economie

Daniel Rose : « La cuisine française c’est l’aboutissement d’un terroir, d’une histoire...»

Ecrit par Fred Ricou le 21.03.2017

Lancé par Alain Ducasse et par Jean-Marc Ayrault, Goût de France / Good France (oui, il y a un jeu de mots…) en est à sa troisième édition. Manifestation destinée à célébrer la cuisine française à travers le monde, plus de 2000 chefs sur les cinq continents vont toute cette journée du 21 mars valoriser la gastronomie hexagonale. L’un des points de rendez-vous, ce matin, était le lancement de la journée à l’Arc de Triomphe à Paris. Parmi les chefs invités pour la représenter, Daniel Rose, le chef né à Chicago et installé en France depuis une vingtaine d’années…
 


Daniel Rose - Photo 7 de Table
 
Qu’est-ce que cela représente pour vous cette journée Goût de France et ce lieu qu’est l’Arc de Triomphe ?
C’est drôle parce que je pense à la première fois que je suis venu ici. En tant que touriste, j’ai découvert le pays comme ça, et c’était en fait par le biais de la gastronomie et de la cuisine. Je suis vraiment tombé amoureux de la France et de la culture française. Pour moi, la cuisine française c’est l’aboutissement d’un terroir, d’une histoire, d’une culture, d’un passé et d’un avenir. Mais aussi de la gourmandise, de l’hédonisme à la française et le fait de partager ça avec d’autres chefs et avec le Monde, c’est un honneur.
 
Quand vous avez repris le restaurant Chez La Vieille* vous avez retravaillé certains plats traditionnels tout en y restant très fidèle. Pourquoi cela ?
Ce qui est drôle, c’est de remettre les choses au goût des jours, mais en les faisant de manière authentique. On a l’impression que c’est nouveau, mais en fait on a fait avec soin les recettes à l’ancienne, c’est ça la force de la cuisine française. Quand c’est bien fait avec de bons produits, avec un peu de soins et un peu d’amour, cela paraît tout frais et moderne. C’est pour cela que quelque chose de classique ne se démode jamais.
 
Aujourd’hui, vous êtes un chef américain qui vit à Paris ou bien un chef français avec des origines américaines ?
Je suis un chef français d’origine américaine. Je vis en France, mais je n’ai jamais fait une autre cuisine que la cuisine française.
 
Vous n’avez rien apporté de votre culture de naissance à la gastronomie française ?
Non. Pas en terme de goût. Il y a des choses que nous partageons les Américains et les Français, une certaine liberté de pensée, une audace. Peut-être que c’est ce côté américain qui m’a permis de faire ce que j’ai fait en France. Une sorte d’approche très orthodoxe à la cuisine française à laquelle j’adhère.
 
Vous avez dû en entendre parler, mais Brigitte Bardot récemment a dit « Que la France tire sa gloire de la gastronomie, ça me dégoûte ! » vous en pensez quoi ?
Beaucoup de bonnes valeurs se retrouvent dans la gastronomie française. Justement, c’est par la cuisine française que l’on découvre les valeurs de la France. Même l’écologie, par exemple. On parle de produits locaux… moi, je travaille les produits locaux pas parce que c’est bon pour l’écologie, mais aussi par pure gourmandise. On peut être hédoniste et fier de nos valeurs.
 
Le futur de la cuisine française, d’après vous, c’est de bien connaître la provenance des produits ?
C’est une obsession du goût. Et le goût commence avec des produits, les soins qui sont apportés, les personnes qui les fonts et ceux qui les reçoivent…
 

Jean-Marc Ayrault, Alain Ducasse et une vingtaine de Chefs invités pour l'évènement. (Photo 7 de Table)
 
*Restaurant très célèbre du quartier des Halles qui a vu dans les années 60 venir à sa table les gastronomes les plus importants de la Capitale tel que Lino Ventura ou encore Eddy Mitchell.

 

Mots-clés : goût de France good - évènement paris monde - daniel rose chef

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/economie/daniel-rose-la-cuisine-francaise-c-est-l-aboutissement-d-un-terroir-d-une-histoire/1551