Matos - Digital

Oenocar, boire ou conduire ? Non, conduire pour boire !

Ecrit par Bérengère Condemine le 11.01.2017

Jamais une caisse de vin ne fera du stop. Mais elle peut faire du covoiturage. Oublions les transports d’humains grâce à Blablacar ou autre plateforme. Ces trajets parfois anecdotiques, dans le bon ou mauvais sens du terme, avec l’avantage de prix réduits. Oenocar, permets de transporter du vin directement du producteur au client. 

 


CC PIXABAY 445693
 

Ce nouveau concept, favorise " l’acheminement collaboratif du vin depuis des domaines viticoles jusqu’aux clients. " Il sera possible de devenir un " oenoconducteur " pour les vignerons. L’idée sort de la tête de la PME Echo Conseil, à Floirac (gironde). De l’inédit qui devrait plaire aux amateurs de vin. 

Le site décrit les allées et venus d’un viticulteur dans telle ou telle ville. Le client peut alors passer commande pour s’assurer d’une livraison par la suite. Une action qui garantit des distances courtes. L’initiative est positive pour les agriculteurs comme pour les clients. C'est une manière de " favoriser le contact ", et d’éviter aussi les frais de port. 

Le client qui achète le vin, ne voit le prix des bouteilles augmentées légèrement. Elles sont vendues dans les tarifs « directs propriété ». Mais chacune d’elles coûtent 0,90 centime de plus, pour assurer les frais de « fonctionnement ». Le paiement s’établit sur la plateforme du site, de façon sécurisée.

Les viticulteurs peuvent accentuer leurs ventes, profiter de leurs déplacements à travers les régions françaises, pour établir des contacts avec les particuliers. Un nouveau moyen de partager son produit avec les consommateurs. Grâce à un smartphone, ou un ordinateur, les commandes sont suivies, tout comme un accès aux encaissements. 

Chacun est gagnant, pour suivre les tournées des producteurs sur la France, il suffit de se rendre sur le site. Les dates et lieux sont indiqués, tout comme des vins à découvrir, dans certaines villes dans les jours qui viennent. Le Bordeaux est à l’honneur. Tout comme les nouveaux inscrits, bénéficiant d’une place à part. 


Sources : VITISPHÈRE 
 

 

Mots-clés : covoiturage vin oenocar

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/digital/oenocar-boire-ou-conduire-non-conduire-pour-boire/1286