Matos - Digital

Ce smartphone ne fera pas que la photo de l'assiette, il l'analysera !

Ecrit par François Jardin le 01.03.2017

Qui n’a jamais rêvé de connaître la composition exacte de ce qu’il mange ? Bon peut-être pas tout le monde, mais c’est en tout cas ce que propose le smartphone Changhong H2 qui sera prochainement lancé en Chine. Il est doté de la technologie SCIO, qui est en réalité un spectromètre moléculaire miniature intégré.

 

 

Plus simplement, le smartphone en question dispose d’une technologie capable d’analyser les aliments que vous avez dans votre assiette. Le Changhong H2 devrait être produit et commercialisé en Chine dans peu de temps. Il sera dotée, en plus de la technologie SCIO, d’un écran HD 6 pouces , d’une batterie dîtes « super-puissante » et d’une qualité de photo de 16 mégas-pixels.

 

C’est la start-up israélienne « Consumer Physics » qui a créé SCIO après une campagne de financement participatif réussi. Le spectromètre en question est un scanner moléculaire infrarouge. De façon plus simple, c’est un objet qui émet une lumière infrarouge qui se reflète dans la cible. Le spectre du retour lumineux est automatiquement envoyé à une base de données qui indique ensuite la composition de la cible et ça en moins de 2 secondes. Le spectre est différent selon les aliments qu’il peut rencontrer. Une fois l’analyse effectuée, vous pourrez savoir en temps réel si votre fruit est mûr, quelle est la teneur nutritionnelle d’un plat et même savoir si oui ou non l’aliment contient une trace de contaminants chimiques.

 

Cette collaboration israélo-chinoise ne sera malheureusement pas encore commercialisée en Europe. Le smartphone sera, pour la phase test, commercialisé exclusivement en Chine au prix de 500 dollars. La technologie seule reste néanmoins accessible dans le monde entier pour la modique somme de… 250 dollars.

 

Mots-clés : nouvelles technologies start-up - digital smartphone SCIO - changhong H2 spectromètre moléculaire

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/digital/ce-smartphone-ne-fera-pas-que-la-photo-de-l-assiette-il-l-analysera/1486