Critiques - Dans l'assiette

Les étudiants et le déséquilibre alimentaire

Ecrit par François Jardin le 20.02.2017

Plusieurs observateurs nous font remarquer depuis quelques années déjà l’absence d’équilibre alimentaire, et plus particulièrement chez les étudiants. Manque de temps, manque d’argent, nous sommes revenus sur ce problème de société qui est omniprésent chez les étudiants français.
 

20111012-FNCS-LSC-0260
US DA GOV, CC BY 2.0
 

Le bac en poche, la recherche du premier appartement, le départ du cocon familial, un premier pas vers l’indépendance... C’est également la fin des petits plats préparés avec amour par papa ou maman. Sans cette présence familiale et avec un budget souvent serré, un grand nombre d’étudiants délaisse certaines habitudes alimentaires pourtant primordiales.
 

Une étude menée par Nutri Santé en 2009 nous montre que plus de la moitié des personnes interrogées sont des « grignoteurs ». Une des principales causes serait le manque de temps ; entre un petit déjeuner rapidement avalé et un repas du midi mangé sur le pouce, les « vrais repas » se font rares, le manque de sucre et la faim se font alors ressentir dans la journée. Le stress, qui touche beaucoup des étudiants notamment en période de révision et d’examen, serait également une des raisons qui favorise cette mauvaise habitude. Le grignotage est une pratique qui peut s’avérer dangereuse sur le
 

long terme en raison des teneurs en sucres et en graisses qui sont souvent élevées dans les produits consommés à cette occasion.
 

L’argent est également une des causes du déséquilibre alimentaire. Un fast-food ou une sortie avec les copains dans la semaine, et le budget d’un étudiant est vite réduit. Les produits frais sont alors rapidement remplacés par les pâtes et autres aliments présentant les mêmes qualités ; rapides à cuisiner et peu coûteux. C’est ainsi que la notion de repas équilibré est peu à peu oubliée.
 

Cet ensemble de mauvaises habitudes ne touche pas l’ensemble des étudiants bien heureusement, mais certains observateurs nous font remarquer que le taux d’obésité et à l’inverse le taux de personnes sous-alimenté est en croissance chez les jeunes adultes. La solution serait de sensibiliser les jeunes à l’importance des pauses repas et de ce que contiennent leurs assiettes. Le bien-être physique et psychique est primordial chez les étudiants et ces bonnes résolutions ne peuvent que le permettre !

 

 

Mots-clés : étudiants alimentation course - achats étudiants manger - courses habitudes alimentaires

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/dans-l-assiette/les-e-tudiants-et-le-de-se-quilibre-alimentaire/1461