Plat du jour - Société

L’agriculture, un enjeu du réchauffement climatique

Ecrit par Bérengère Condemine le 08.12.2016

La COP 22 s’est terminé le 18 novembre dernier, à Marrakech. L’accord international de Paris sur le climat est entré en vigueur. L’initiative « 4 pour 1000 » devient ainsi opérationnelle. Les émissions de gaz à effet de serre doivent s’amoindrir pour permettre une sécurité mondiale. Une conclusion tombe, l’agriculture peut être la solution pour réduire les émissions de CO2. 

 


 

Le réchauffement climatique représente une modification du climat global de la Terre, de ses climats régionaux. Les agriculteurs en font les frais. Qui dit terrain agricole, dit alimentation. C’est un défi de grande taille, pour le bien-être de chacun. 

 

L’agriculture émet un quart du total des émissions mondiales de gaz à effet de serre d’origine humaine, selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Pour neutraliser la totalité de la production annuelle de gaz à effet de serre liée à toute activité humaine, il faudrait une augmentation annuelle de 0,4 % des capacités de stockage du carbone dans les sols selon les scientifiques. 

 

La solution est d’innover dans les pratiques agricoles, puisque leurs sols peuvent stocker le carbone contrairement aux forets ou aux océans. Cela aboutirait à atténuer le réchauffement climatique et « protéger la sécurité alimentaire, venir à bout de la faim, et la vulnérabilité particulière des systèmes de production alimentaire aux effets néfastes des changements climatiques ». 

 

« 4 pour 1000 » initiative lancée par la France joue un rôle important. Elle « fédère tous les acteurs volontaires du public et du privé dans le cadre du plan d’action Lima-Paris » qui « renforce la mise en œuvre de l’action climatique ». Par une documentation scientifique, elle montre le rôle que peut jouer le monde agricole pour la sécurité alimentaire et le changement climatique. 

 

L’action doit être mise en place sur le stockage du carbone dans les sols et les moyens pour réaliser le processus. En lien avec la COP21, ce projet pourrait limiter la hausse des températures à + 2 °C. En stockant 4 % du taux de croissance annuel du stock de carbone dans les sols, l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère serait stoppée. 

 

Mots-clés : Agriculture environnement Monde - climat COP22 Marrakech - CO2 accord Paris

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/l-agriculture-un-enjeu-du-rechauffement-climatique/1187