Plat du jour - Société

En route pour manger bio et sain dans toutes les cantines de France !

Ecrit par Bérengère Condemine le 06.12.2016

Le 23 novembre, Brigitte Allain, la députée d’Europe écologie les Verts annonçait fièrement sur Twitter que l’amendement sur le « manger bio » et le « manger local dans les cantines (était) adopté… Pour de bon ! » Le texte s’inscrit dans le projet de loi « égalité et citoyenneté ». D’ici 2020, toutes les cantines et restaurants collectifs de France auront l’obligation de servir 40 % de produits locaux, dont 20 % de produits biologiques.

 

CC PIXNIO


Depuis janvier le texte était en discussion, il avait été adopté par la totalité de l’hémicycle des députés. L’amendement avait ensuite été examiné par le Sénat qui l’avait grandement retravaillé. L’assemblée (les députés) est revenue sur les modifications. Le texte entrera en vigueur après la publication d’un décret du Conseil d’État. 

 

Ne sont pas uniquement concernées les cantines scolaires. Les restaurants d’entreprises et services de restauration de maison de retraite en font partie aussi. La députée interviewée par France Bleu Gironde ce 25 novembre, se réjouit de son action. Elle y décrit une « petite révolution dans la restauration collective ». Elle se montre lucide sur le fait que des mesures ont déjà été prises par certaines municipalités, ou régions (comme l’Aquitaine) à ce sujet avant même que le texte ne soit adopté.

 

Manger bien, c’est mieux, Brigitte Allain le comprend, mais ce n’est pas le seul point fort de ce texte, elle y voit un intérêt. Car, pour répondre à ces normes, la France va devoir faire travailler, et donc créer de l’emploi. Elle appuie sur ce point. Cette loi est « porteuse d’emplois novateurs pour cette réorganisation, les métiers de productions, porteurs d’espoir pour des agriculteurs, pour nos territoires ruraux ». Une manière de « reprendre en main nos politiques territoriales ». 

 

Pas d’inquiétude pour les porte-monnaie. Manger sain, ça ne veut pas dire payer plus. La députée explique que les tarifs dans les cantines collectives ne seront pas modifiés. Elle souligne aussi que cette initiative s’inscrit dans une lutte, celle contre le gaspillage alimentaire, un problème essentiel, puisque toute la population mondiale ne mange pas à sa faim. 

 

Mots-clés : bio local EELV - cantines collectives régions - agriculture emplois

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/en-route-pour-manger-bio-et-sain-dans-toutes-les-cantines-de-france/1216