Plat du jour - Société

De nouvelles horreurs, un élevage porcin dénoncé par L214

Ecrit par François Jardin le 16.03.2017

Encore un scandale d’envergure révélé par l’association L214. Cette fois-ci, c’est un élevage porcin qui est dans sa ligne de mire. À travers une vidéo, on y voit les conditions lamentables dans lesquelles sont élevés des porcelets et leur mère dans un élevage près de Quimper, dans le Finistère.
 


Photo L214


L’ONG a porté plainte contre cet élevage breton pour maltraitance animale. Elle a également demandé la fermeture de l’établissement à travers une pétition. En effet, les conditions d’élevage sont consternantes. Dans la vidéo, on y voit des truies, parqués dans des enclos où elles ne peuvent pas bouger et où elles assistent, impuissantes, à la mort d’une partie de leur progéniture. Les porcelets que l’on voit avec leur mère sont maigrelets, certains semblent malades et d’autres sont déjà… Morts. Cette ambiance macabre semble être présente depuis bien longtemps dans cet élevage puisqu’on découvre à même le sol des ossements, signe d’animaux qu’on aurait laissés se décomposer sans les retirer de l’enclos. De nombreuses toiles d’araignée semblent condamner les aérations, mais également les étages de l’élevage, ou vivent plusieurs centaines d’autres bêtes. Les porcs sont donc bel et bien livrés à eux-mêmes dans ce lieu mortifère où le seul événement de la journée semble être l’heure du repas qui est donné aux animaux de façon automatisée.

Ces images sont d’autant plus choquantes que l’élevage fait partie d’un groupement de producteurs reconnus ; Trikalia. Ce groupe est l’un des plus gros de Bretagne, il regroupe quelques milliers d’agriculteurs propriétaires d’élevages porcins semblables à celui-ci. Le plus choquant est que le groupe jouit de la notoriété de plusieurs labels qualité auxquels il est associé (Label rouge opale, Bleu Blanc Coeur, Filière Herta…). Autre élément troublant ; la visite des Services Vétérinaires de la Direction de la Protection des Populations du Finistère qui ont inspecté la propriété concernée le 25 mai 2016 et qui n’ont relevé aucune anomalie apparente. L214 les a contactés à ce sujet, ceux-ci n’ont pas souhaité répondre.

Chaque année, en France, c’est plus de 25 millions de porcs qui sont emmenés à l’abattoir. On considère que plus de 95 % d’entre eux sont élevés en élevage intensif. L’élevage intensif se traduit par un sol en béton, des animaux qui ne verront surement jamais la lumière du jour et des enclos où les truies ne peuvent bien souvent même pas se retourner à cause du manque de place.

La vidéo parle d’elle-même, et attention aux âmes sensible, car les images sont particulièrement choquantes. Ce sont ces conditions d’élevage qui nous rappelle ce que combat l’ONG L 214, mais aussi les raisons pour lesquelles l’association Welfram se bat en faveur du bien-être animal.

 

 

 

Mettons fin au supplice des cochons d’un élevage du Finistère ! from L214 on Vimeo.

 

 

Mots-clés : L214 - Elevage porcin - Bretagne Quimper

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/de-nouvelles-horreurs-un-elevage-porcin-denonce-par-l214/1534