Suggestions - Nos petits plats

Règle de saison n°1 : Se chouchouter ...

Ecrit par La récolte de Steph le 02.02.2017

Chaque semaine, 7 de Table met à l’honneur un fruit, un légume, selon les caprices de Steph, notre maraîchère contre vents et marées ! Besogneuse et enthousiaste, elle partage avec nous son plaisir de la chose qui pousse à l’air, sous terre... Et cette semaine, on se dit qu'il ne faut pas se mentir : il est que vrai l’hiver, c’est moins funky que l’été côté légumes, moins variés, l’impression de tourner en boucle et l’inspiration qui vient à manquer derrière les fourneaux... Pourtant, il existe une espèce qui à elle seule offre une belle palette de goûts, de formes, de couleurs : le chou, ou devrait-on dire les choux !!

 
Chou
CC BY 2.0, Chou : Marie de Gouville

Ainsi quand Mr. Savinien de Cyrano de Bergerac ose écrire : “Je trouve pourtant bien du distinguo entre les femmes et les choux, car des choux la tête seule est bonne, et des femmes, c’est ce qui ne vaut rien”, et bien, je m’insurge !!! 
Non, monsieur de Bergerac, il n’y a pas que la tête chez les choux qui soit bonne, il y a aussi les feuilles avec le chou chinois, les inflorescences que sont le chou-fleur et le brocoli, les choux de bruxelles sont des bourgeons et du chou-rave, on se régale de la tige . 
Alors, on fait moins le malin Savinien, y a pas que le chou pommé dans la vie ! Même si ces derniers sont tout à fait respectables et de saison tels le chou de milan, le chou rouge ou le chou cabus.

Maintenant pour l’inspiration, ça ouvre des perspectives, n’est-ce pas ? On se prend moins le chou dans sa cuisine et on se dit qu’il est grand temps de redécouvrir ce légume protéiforme. Car tous sont issus du même chou sauvage et c’est la main de l’homme qui par le jeu des sélections a favorisé au fil des siècles telle ou telle caractéristique. Étonnant, non ?


Enfin, dernier atout non-négligeable de nos amis les choux, leurs bénéfices sur la santé puisqu’ils sont particulièrement bien pourvus en vitamines, minéraux et oligo-éléments, et ça au cœur de l’hiver, ce n’est pas du luxe, c’est une mine pour combattre les virus assaillants !
Pour préserver tous ces nutriments, on préférera donc des cuissons courtes où on jouera la carte crudité.

Et de se rappeler que rustique ne veut pas vulgaire :

Il y a plus de noblesse dans un chou fraîchement cueilli que dans un homard surgelé. Guy Savoy : 3 étoiles Michelin dans son restaurant de la Monnaie de Paris



Le coin de la maraîchère :
Ah, ils les méritent ces bonnes pelletées de fumier mes petits chouchous ! Car ils ne sont plus très nombreux au jardin, ceux qui ont résisté à la récente vague de froid. Hélas, les choux-fleurs ont périclité avec les choux-cabus, ils auraient sans doute survécu si je leur avais fait une petite place sous serre. S’en sortent haut la main choux de Milan, choux-rouges, choux-kale et choux de Bruxelles avec une mention spéciale à ces deux derniers puisqu’ils se bonifient à subir les gelées en devenant plus tendres et plus doux…

Voilà ! Il n’y a plus qu’à se ruer devant un bel étal de saison et piocher parmi cette belle famille une foultitude d’idées pour cuisiner, car avec eux, on est sûrs de ne jamais faire chou blanc!

Et si on manque encore d’inspiration, on peut essayer ça !
 

 

Mots-clés : choux - Choux de Bruxelles - Choux fleur - Choux Kale - Brocolis - La récolte de Steph

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/nos-petits-plats/regle-de-saison-n-1-se-chouchouter/1396