Plat du jour - Environnement

Un DEPHY d'avenir pour l'agriculture de demain

Ecrit par Petit Louis le 30.03.2017

Pendant que l'agriculture peine à trouver sa voie dans un modele viable et compétitif, tiraillée entre la rudesse de l'économie de marché et l'exigence de respect de l'environnement grandissante du grand public, les expérimentations lancées il y a quelques années portent leurs fruits, et prouvent que le chemin à suivre est quelque part par là. Les fermes DEPHY, et ça en est un de défi, ne font pas une croix définitive sur les techniques modernes de l'agriculture intensive, mais avancent ensemble dans cette direction afin de trouver de nouvelles techniques, de nouvelles méthodes pour travailler la terre avec plus de respect. Et , le plus important, démontrer que cela fonctionne.

 

L'idée de départ est simple : partout à travers la France, des femmes et des hommes sortent des sentiers battus pour produire autrement, plus durablement, plus efficacement, en adoptant des méthodes novatrices ou trop peu connues. précurseurs à leur manière, ils font bouger les habitudes et les idées reçues. les agriculteurs français peuvent aujourd’hui combiner à la fois l’ambition économique qui est la leur et l’ambition écologique qui est à la fois celle des agriculteurs mais plus largement celle de la société.

Déclinés autour des grands axes du projet agro-écologique – connaître et capitaliser, diffuser et informer, inciter - 6 plans d’actions seront renforcés ou mis en place en 2013 :
  • Le plan Ecophyto, pour réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitaires ;
  • Le plan Ecoantibio, pour réduire l'utilisation des antibiotiques vétérinaires ;
  • Le plan azote/méthanisation, pour permettre un meilleur traitement et une meilleure gestion de l’azote et pour accélérer le développement de la méthanisation à la ferme ;
  • Le plan apiculture durable, pour une filière apicole durable et compétitive en france comme à l'international ;
  • Le programme national ambition bio 2017 (lancement en juin 2013), pour le développement pérenne de l'agriculture biologique en france ;
  • Le plan protéines végétales (prévu pour l’automne 2013), pour contribuer à l'autonomie fourragère et encourager la diversification des cultures légumineuses.

Un réseau d’exploitations agricoles pilotes (FERME) lancé en 2009, le réseau FERME regroupe aujourd’hui 1 900 exploitations agricoles engagées dans une démarche volontaire de réduction de l’usage de pesticides. ces exploitations sont notamment
des lieux de mise en oeuvre de pratiques économes, de partage d’expérience entre agriculteurs du réseau, de démonstration à l’attention des autres agriculteurs et d’acquisition de références sur les systèmes de culture économes et performants. En parallèle, un réseau d’exploitation des établissements d’enseignement agricole dédié à l’expérimentation-démonstration a été déployé au service de la formation. Celui-ci implique plus de 70 fermes d’établissements d’enseignement agricole, qui contribuent par leur action de formation à la généralisation de systèmes de culture innovants et économes en pesticides.

il s’agit de :
  • Démontrer qu’il est possible de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires
  • Expérimenter des systèmes de culture économes en produits phytosanitaires
  • Produire des références sur les systèmes économes en pHYtosanitaires

Relevant de la première orientation du réseau DEPHY, le dispositif FERME est un ensemble de groupes d'exploitations qui mettent en oeuvre ou expérimentent des démarches de réduction d’usage des produits phytosanitaires, dans le cadre de systèmes de culture économes. Des groupes de fermes pilotes dans toutes les régions et toutes les filières : En 2009, un premier réseau de 180 exploitations agricoles a vu le jour, constituant une phase test dans le but d’élaborer une méthodologie de production de références. suite à un appel à candidature en 2011, le réseau s’est étendu et comprenait 1 200 fermes. aujourd’hui, le réseau FERME est totalement déployé et compte 1 900 exploitations agricoles réparties au sein de 187 groupes d’une dizaine de fermes. ces fermes DEPHY couvrent l’ensemble des grandes filières de production française : grandes cultures, polyculture-élevage, viticulture, arboriculture, cultures légumières, horticulture et cultures tropicales. Elles sont réparties sur tout le territoire national, y compris dans les Dom. 

Les premiers résultats du réseau FERME Bien qu’il soit trop tôt pour tirer un bilan exhaustif des réalisations du réseau DEPHY, des premières pistes de résultats peuvent être dessinées aussi bien à court qu’à moyen terme.
  • Création d’un réseau de fermes pilotes
A court terme d’abord, ce réseau a contribué à une réelle prise de conscience par les agriculteurs impliqués de la nécessité de faire évoluer leurs pratiques, en vue d’une réduction à terme de l’usage des produits phytosanitaires. Les exploitations du réseau FERME constituent en cela un tissu de fermes pilotes innovantes, de par leur démarche et de par l’ensemble des pratiques économes expérimentées et mises en oeuvre.
 
  • Un outil de démonstration et de communication
L’objectif premier des fermes DEPHY est de favoriser le transfert de systèmes et de techniques économes en produits phytosanitaires, en démontrant à d'autres exploitants agricoles les possibilités ouvertes par ces systèmes de culture et techniques innovantes et en témoignant de leurs performances obtenues sur les plans technique, environnemental, économique et social.

A court terme, la prise de conscience des agriculteurs du réseau est ainsi élargie à un plus vaste public d’agriculteurs grâce à des actions destinées à l’ensemble des professionnels du monde agricole (agriculteurs mais aussi conseillers, techniciens, etc.), favorisant le partage d’expériences et la reconnaissance des enjeux de l’agriculture de demain, notamment à travers les témoignages d’exploitants du réseau.
les fermes DEPHY représentent ainsi un outil d’envergure de démonstration par des pairs, complémentaire au dispositif d’expérimentations classiques, permettant l’adoption et la mise en oeuvre des nouvelles pratiques, développées de proche en proche, en vue d’une réduction globale de l’utilisation des phytosanitaires.
 
  • L’acquisition de références sur les systèmes économes et performants
A moyen terme, le réseau de fermes DEPHY doit permettre l’acquisition et la diffusion de références en matière de cultures économes en phytosanitaires et performants sur les autres domaines (économique, environnemental et social). la constitution de ces référentiels de données étant toutefois nécessairement pluriannuelle, il est nécessaire d’attendre d’avoir un recul suffisant pour les valoriser et les diffuser largement. certains systèmes de culture du réseau ont déjà été identifiés comme économes et évalués comme performants : 36 systèmes de cultures forment une ressource mobilisable et sont disponibles sur http://agriculture.gouv.fr/ferme-dephy. a moyen terme, d’autres exploitations viendront contribuer à la constitution du référentiel, une fois leur projet de réduction de l’usage des pesticides évalués.
 

Plus d'info sur le site du ministère de l'agriculture

 

Mots-clés : FERME DEPHY - Agriculture - Produits phytosanitaires

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/environnement/un-dephy-d-avenir-pour-l-agriculture-de-demain/1580