Plat du jour - Environnement

Le nombre de végétariens irait en augmentant

Ecrit par Petit Louis le 15.05.2018

Selon une selon une étude Arcane Research portant sur le marché des néo-végétariens, deux Français sur 10 déclarent l’être. Le chiffre des personnes qui se posent des questions sur leur alimentation et sur le bien-être animal est croissant. Peut-être loin de la bulle que l’on nous avait annoncée, le végétarisme prend une place grandissante dans la société française.

 
 
L’aspect sain de l’alimentation les incite à réduire leur consommation de chair animale. Par ailleurs, la composition et le label Bio AB sont les plus influents auprès des consommateurs, qui attendent également des efforts sur l’aspect financier, la production locale et nationale ainsi que l’absence d’huile de palme.
 
8 Français sur 10 déclarent consommer moins de produits animaliers qu'avant, notamment les produits transformés (surimi, rillettes, poissons panés), viandes rouges et autres charcuteries qui sont les plus impactés. On observe un déplacement des consommations qui se reportent sur le poisson, la viande blanche type poulet ou dinde, les œufs et les protéines végétales qui progressent, avec une majorité de Français consommant régulièrement des repas végétariens.
 
2 Français sur 10 sont des néo-végétariens conscients. Le nombre de Français concernés par le néo-végétarisme progresse et dépasse désormais les 5,6 millions de foyers. Plus de la moitié des foyers où est présente une personne néo-végétarienne sont eux aussi également concernés en totalité par cette alimentation. Les femmes sont davantage néo-végétariennes, ainsi que les moins de 40 ans et les CSP+. Plus d'un non néo-végétarien sur 10 envisage de le devenir à l'avenir, soit un potentiel de croissance réel de 4% attendu sur le marché.
 
L’aspect sain de l’alimentation demeure la motivation principale des néo-végétariens notamment pour les flexitariens. La préservation de la santé via la consommation moindre de chair animale est une attitude forte partagée par tous. D’autres motivations se renforcent cette année telles que l'équilibre, la variété, la créativité, les raisons écologiques et également éthiques auxquelles les végétariens, végétaliens et végans sont plus sensibles.
 
La composition est le premier critère de choix des produits végétaux pour la moitié des néo-végétariens, devant le prix du produit et la réassurance du label bio AB. Les acheteurs attendent plus d’amélioration de la part des marques à propos des  mentions sans OGM et sans huile de palme. Les attentes s’expriment également vis-à-vis de l’absence d’additif, du Bio, de la fabrication locale / régionale. À noter également que la majorité des néo-végétariens sont favorables à un rayon spécifique en magasin regroupant l’ensemble des produits végétaux.

Etude "Le marché des néo-végétariens 2018, Quantification de la demande, analyse des segments de marché et des principales opportunités marketing en 2018". Deuxième édition, réalisée par ARCANE Research auprès de 1.206 néo-végétariens interrogés entre le 22 et le 30 mars 2018.
 

 

Mots-clés : végétarien veggie - vegan france - étude arcane research

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/environnement/le-nombre-de-vegetariens-irait-en-augmentant/2129