Plat du jour - Environnement

Fruits et légumes : alerte délit de faciès

Ecrit par François Jardin le 08.03.2017

Aujourd’hui ce sont les fruits et légumes moches qui sont à l’ordre du jour ! Nous avons déjà écrit des billets l’année dernière sur ces délaissés des comptoirs des supermarchés, qui commençaient à se refaire une petite place. C’est aujourd’hui chez nos voisins belges que ces fruits et légumes sont mis sur le devant de la scène.

 

Légumes moches?  ;-)
L'imagiraphe, CC BY SA 2.0
 

Une étude réalisée pour le compte du département flamand de l’Agriculture et de la Pêche par l’Université de Gand a démontré que les agriculteurs flamands subissent plus de 10 % de pertes à cause des fruits et légumes qui sont qualifiés de « pas aux normes ». Ces produits ont été depuis plusieurs décennies délaissés par le consommateur qui préférait acheter une tomate bien ronde et bien rouge plutôt qu’une tomate « moche ». C’est donc les enseignes de distribution qui se sont misent à court-circuiter ces produits peu vendeurs au plus grand dam des producteurs. Le vice de ces « beaux fruits et légumes » c’est qu’ils sont bien souvent de moins bonne qualité puisque leur production nécessite des moyens beaucoup moins naturels. Quand on prend l’exemple de la tomate toujours, elle sera uniformément rouge si elle est nourrie de lumière de spots disposés d’une certaine façon. Ce sera moins le cas si elle est nourrie de la lumière du soleil.

 

Plutôt que de jeter ces produits, les producteurs et certaines enseignes de distribution ont ainsi décidé de remettre les « fruits et légumes moches » sur l’étale. Proposés à des prix plus compétitifs et jouissant d’une campagne de communication et de médiatisation importantes, ces produits se font petit à petit une place dans le caddie du consommateur. Comme un dirigeant de l’enseigne de grande distribution belge Delhaize le soulignait, « il s’agit de rééduquer le consommateur ».

 

Nous espérons que cette campagne de sensibilisation autour des « fruits et légumes moches » fonctionne aussi bien en Belgique qu’elle a fonctionné en France. Ainsi, les producteurs seront moins enclins à gaspiller une partie de leur récolte et les fruits et légumes seront moins victime de délit de faciès..

 

Mots-clés : fruits et légumes moches - Belgique France - producteurs consommateurs

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/environnement/fruits-et-legumes-alerte-delit-de-facies/1504