Suggestions - En 7 minutes

En 2018, on mange moins de viande, oui mais...

Ecrit par Frédéric Beau le 05.01.2018

On l'a entendu toute l'année dernière, et même un peu l'année d'avant : Il faut manger moins de viande, il faut manger moins de viande, il faut... C'est bien joli tout ça, mais après des dizaines d'années d'habitudes, on irait même jusqu'à dire, d'éducation à des menus stéréotypés tant à la cantine qu'à la maison, on manque un peu de repères. Beaucoup d'entre nous ont, en effet, grandi avec des repas constitués d'une entrée (une fois sur trois de la charcuterie) et d'un plat se traduisant, la plupart du temps, dans les assiettes familiales par une viande accompagnée d'un légume (saucisse purée, steak haricot vert, poulet petit pois…).

 
CC0 Pixabay
 
Ce n'est donc pas aussi simple pour beaucoup d'entre nous, et c'est souvent par facilité ou par manque de repères que la question quotidienne "Qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" trouve malheureusement trop souvent sa réponse dans une viande "- Je ne sais pas, un morceau de poulet, avec quelque chose !" : Et pourtant, manger sans viande ou quasiment, du lundi au vendredi par exemple, et réserver la viande pour le weekend le moment où on a le temps de cuisiner, d'aller chez un vrai boucher, d'apprécier… n'est pas aussi compliqué.

Tout le monde connait un ou plusieurs bons plats sans viande, ou presque, il suffit de se les remémorés pour se rendre compte que l'on a tous déjà été végétariens dans notre vie, le temps d'un repas au moins. Et, qu'il n'est pas indispensable d'être un yogi ou de succomber à la mode des "hipsters bouffeurs de graines" pour se priver de viande quelques jours. Quinoa, blé; et autres artifices en vogue ne sont pas une voie obligatoire pour surmonter ce défi.

7 de table propose donc, de temps à autre, de filer un coup de main à ceux qui ne trouve pas de choux kalé dans leur campagne profonde, à ceux qui ont toujours un saucisson et une boite de pâté dans le frigo, à ceux pour qui végétarien sonne comme "rien", ou à ceux qui voudrait bien mais, pour qui la conception d'un repas, se fait autour d'un morceau de barbaque sinon c'est la diète ! Allons-y mollo quand même, on n'est pas des ayatollahs du radis non plus, la viande peut exister dans un plat, sans en être ni le centre, ni la base nutritionnelle.

Voici donc, du lundi au vendredi, 5 entrées et/ou 5 plats simples, le plus souvent des classiques avec une petite excentricité (c'est bien pour le moral, l'excentricité...). Mais aussi des adaptations puisées dans les plats exotiques, les cuisines indienne, du Maghreb, grecques ou d'Asie fourmillent de plats sans viande ou presque.

Pas de recettes (le web en est plein), parfois un lien, juste des idées, pour montrer qu'un peu moins de viande n'est ni un casse-tête ni l'abandon de toute libido pour les papilles.

Lundi : Soupe de lentille à la noix de coco 
Une bonne soupe pour nettoyer les excès du weekend (la carcasse du poulet dominical peut même être recyclée) pour ne pas jeter toute sorte de légumes dans une cocotte pleine d'eau, on propose un guide à suivre : un légume star - Une épice ou une herbe et un élément perturbateur.
 
©Chefbeau - Olivia Horvath

Mardi : Pâtes au pesto
Parce qu'on a fait du sport après le boulot et comme plat unique : Pour rappel, une sauce pesto, c'est une sauce italienne à base d'huile d'olive, de basilic, de pignon de pin et de parmesan.

Mercredi : Le jour des enfants
Comme on dit, "et pourquoi pas pizza ?" Les versions sans viandes sont nombreuses, la margarita, la 4 saisons, la 3 fromages, la Napolitaine (bon d'accord, il y a des anchois !)…

Jeudi : Céleri rémoulade - Fondue savoyarde
Pour l'entrée, on oublie les vieux (et mauvais) souvenirs de cantine, un se procure un céleri rave bien ferme au marché, on râpe ce bon légume d'hiver on y incorpore une mayo maison et quelques herbes fraîches, et la magie opère… c'est bon !
 
 
©Chefbeau - Olivia Horvath
 
Et puisque c'est l'hiver, on en profite ! Du pain et des fromages fondus avec la garantie de ne plus avoir faim après, on peut même remplacer le pain par des petites pommes de terre grenaille préalablement cuites à l'eau

Vendredi : Salade de chèvre chaud et/ou omelette aux pommes de terre
Si l'on s'autorise un petit dérapage quelques lardons pourront même être ajouté à la salade pour l'égayer. Un bon pain un fromage de chèvre et le tour est joué. Pour l'omelette nous ne ferons pas l'offense d'imposer une recette…
 
En quelques plats, voici la démonstration qu'il n'est pas aussi difficile de limiter un tant soit peu sa consommation de viande. Bon app' !

 

Mots-clés : Durable locale - Viande végétarien - Consommation responsable

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/en-7-minutes/en-2018-on-mange-moins-de-viande-oui-mais/1995