Plat du jour - Economie

La vente en vrac se liquéfie en grandissant !

Ecrit par François Jardin le 11.04.2017

Chaque année en France, les emballages représentent à eux seuls 5 millions de tonnes de déchets. Et bien que la problématique ne soit pas aussi simple à résoudre, conditions de stockage, traçabilité des produits, dates limite de consommation... Une méthode de vente vieille de plusieurs millénaires commence à resurgir pour résoudre ce problème sociétal : la vente en vrac. 
 


La vente en vrac est un mode d'achat cohérent et pragmatique qui n'a cessé de se pratiquer dans les marchés de France et d'ailleurs. Il donne la possibilité au client d'acheter la quantité de produits dont il a besoin. Malheureusement, cette approche logique de vente n'a jamais été adoptée par certains commerces, dont les supermarchés, qui pour des raisons logistiques préféraient mettre de côté cette façon d’écouler leurs produits, le tout encouragé par les marques qui trouvent dans les emballages un bon moyen de s'afficher. Mais voilà que les aspirations écologiques ou simplement, le bon sens des citoyens contraint peu à peu les supermarchés à généraliser l'offre de vente en vrac, si bien que des initiatives vis-à-vis de la vente en vrac liquide commencent à émerger. 


La vente en vrac de produits solides a su se refaire, assez facilement, une place dans des boutiques spécialisées (Bio, commerce équitable, etc…) et elle s'impose de plus en plus dans les supermarchés. Grand absent de ces ventes en vrac ; les produits liquides. Des phases tests ont récemment été mises en place dans quelques magasins Auchan et Franprix pour tester le concept de « Jean Bouteille », entreprise qui propose aux consommateurs de ramener leurs contenants et de se servir en vin, huile, et même miel grâce à une fontaine.


Cette entreprise lilloise commercialise donc auprès d’enseignes de distribution, des fontaines pour les produits liquides. Les consommateurs sont frileux mais certains semblent tout de même séduits par le concept : il n’est pas toujours évident de penser à ramener des contenants lorsqu’on décide d’aller faire ses courses.  Jean Bouteille communique sur les points forts de son concept :

L’hygiène sur tous les plans
Le vrac et la bouteille consignée supposent une hygiène irréprochable. C’est la première règle de Jean Bouteille.

  • Les produits sont achetés et gérés par le distributeur lui-même. Ils possèdent une durée de conservation de plusieurs semaines voire de plusieurs mois, hormis les agrumes, pressés sur place au jour le jour.
  • L’embouteilleuse a été conçue pour que le nettoyage des fontaines soit simple au quotidien. Jean Bouteille assure en outre une maintenance préventive du matériel.
  • Le système de nettoyage des bouteilles et le circuit court assurent la présence constante de contenants propres et stériles en magasin. 

Précisons qu’aucun client ne peut remplir à nouveau la bouteille qu’il rapporte grâce à la mise en place d’un système de consigne/déconsigne propre à chaque distributeur.

Une grande liberté d’utilisation
Jean Bouteille est accessible en libre-service ou le consommateur peut se faire servir. L’embouteilleuse disposant d’une métrologie précise, elle délivre la quantité exacte définie par le client. Si ce dernier choisit le versement manuel, il paie à la quantité exacte versée et non au contenant utilisé.

Une traçabilité totale
L’étiquette fournie avec chaque remplissage assure une complète traçabilité du produit. Elle indique :

  • le type et la marque du produit
  • les informations réglementaires qui y sont associées
  • un numéro de lot et d’embouteilleuse
  • l’adresse du magasin
  • sans oublier les DLUO/DLC.


Des produits à coût réduit
La vente de produits en vrac permet au magasin d’acheter ses produits en grands contenants pour les revendre en petits contenants.Ce mode d’approvisionnement génère de multiples réductions de coût :

  • diminution des prix de la mise en conditionnement et du transport
  • suppression des emballages et de la taxe d’éco-emballages
  • simplification de la manutention et de la mise en rayon.

Le distributeur peut ainsi garder une marge confortable tout en offrant au consommateur des liquides 10 à 20% moins chers, quelle que soit la quantité achetée.

Un principe simple et authentique
Jean Bouteille renoue avec un mode de distribution traditionnel dont l’authenticité répond à aux envies d’un public à la recherche d’achats plus responsables et qui aient du sens. Il transforme une contrainte – la consigne – en un bienfait pour la planète et valorise l’éco-geste de celui qui ramène sa bouteille. Système simple tant pour le distributeur que pour le consommateur, il permet à ce dernier de bénéficier de produits de qualité à un prix qui devient accessible.

Un concept différenciant pour le distributeur
En ces temps où l’offre est pléthorique, Jean Bouteille propose aux magasins de se différencier avec un système vrac à la fois moderne et avéré. Un système qui n’existe pas dans le domaine du liquide alimentaire et dans lequel Jean Bouteille veut devenir d’emblée une référence. Avec lui, les distributeurs contribuent non seulement au pouvoir d’achat de leurs clients, ils participent à un mouvement profond en faveur de la réduction des déchets, d’un mieux-être de l’homme et d’une amélioration de l’environnement.

Pour les enseignes, ce mode de distribution doit trouver son modèle de développement, car celui-ci est pour l’instant loin d’être optimal. En effet, les problèmes de logistiques et les process de transport et de distribution doivent être revus. Yann Germain, directeur adjoint d’un magasin Auchan confie qu’il est difficile de dégager une marge sur les ventes : « C’est de la vente assistée, je dois mettre en permanence quelqu’un dans les rayons pour aider les clients à se servir. Et avec la location de la machine, ça ne fait pas beaucoup de marge ».

Si le chemin vers le 0 déchets est encore long, l’entreprise « Jean Bouteille » séduit de plus en plus de magasins, et même si tout le monde n’adopte pas ce mode de consommation, il permet au moins d’éveiller les consciences.

Sources: 20minutes, lsa-conso

 

Mots-clés : vente en vrac - Jean Bouteille - Auchan Franprix

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/economie/la-vente-en-vrac-se-liquefie-en-grandissant/1587