Plat du jour - Economie

Gaec de la Graffardière, du champ à l'assiette...

Ecrit par Tiphaine Vierne le 13.06.2017

Non loin du Mont Saint Michel dans le petit village du Neufbourg, il y a tout juste un an, Eric Dauboin et son fils Alexandre créent le GAEC de la Graffardiere. Producteur passionné, Éric élève ses vaches et veaux sous la mère en plein air sur des terres riches et saines. Les bêtes sont nourries exclusivement à l'herbe et Éric vend la viande en direct à ses clients.

 
 
Une agriculture qu'Eric a voulu raisonnée et engagée en mettant un point d'honneur au bien-être de ses bêtes (90% de Charolaises et 10% croisées Limousines), en s'adaptant à la nature et non l'inverse, et tout l'amour qu'il y met s'en ressent dans sa viande. Ici on ne parle pas de viandes maturées, de bouchers stars, mais d'une viande de tous les jours, tendre et goûteuse que l'on cuisine au quotidien selon ses envies et ses goûts. Idéale pour toutes les occasions, elle se prête aux recettes de France et d'ailleurs, du pot au feu d'hiver au barbecue d'été.
 
Soucieux de satisfaire pleinement sa clientèle, particuliers des chefs cuisiniers, cet ancien directeur d'agence de Caisse d'Epargne en Normandie a logiquement fait le choix de vendre ses produits uniquement en direct, lui permettant par la même occasion d'avoir une traçabilité du champ à l'assiette. C'est accompagné de sa femme qu'une fois par mois il part à la rencontre de ses clients pour leur livrer le fruit de son travail, ce travail qu'il aime partager et transmettre, n'hésitant pas à faire des kilomètres pour dépanner un chef et même faire don de sa viande pour des dîners caritatifs...
 
Outre l'éleveur passionné qu'il est, Éric et sa famille sont avant tout des gens profondément humains qui n'ont que pour ambition de pouvoir rendre accessible au plus grand nombre une alimentation saine et de qualité.
 
Il ne faut pas hésiter à découvrir et suivre l'actualité du GAEC de la Graffardière, être informés des prochaines livraisons qui se font généralement le premier weekend de chaque mois. Plusieurs colis sont disponibles en bœuf et veau sous la mère, des colis de 8/10/15 kg.
 
Eric Dauboin se sert énormément de Facebook pour entrer en contact avec ses clients toutes les informations sont sur la page du GAEC ainsi que la composition des colis. Si vous avez des demandes, des envies particulières, n'hésitez pas à demander, Éric essayera au mieux de répondre aux attentes. Pour avoir gouté sa viande, avoir rencontré l'homme, 7 de table ne peut que recommander de lui passer une petite commande.
 
Dans ce monde où règne l'argent et les lobbies, où l'industriel tue l'artisan, nous sommes  convaincues que le changement passera par un changement dans nos actes d'achats. Il est essentiel d'adopter un mode de consommation plus juste, plus solidaire et plus humaine, privilégier la vente directe et les circuits courts pour que tous nos petits producteurs, artisans et commerçants puissent vivre dignement de leur métier et ainsi préserver nos savoirs faire, nos traditions et nos terroirs.

 

Mots-clés : viande boeuf - veau normandie - vente directe

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/economie/gaec-de-la-graffardiere-du-champ-a-l-assiette/1734