Plat du jour - Société

Quinoa : La petite graine qui monte, qui monte... en version locavore !

Ecrit par OB-Wan Sashimi le 03.02.2017

Le quinoa, la petite graine à la mode est bien controversée depuis quelques années. Il faut dire qu'elle a la cote, un peu trop même diront certains. En, effet puisque depuis sa découverte par les pays occidentaux qui l'ont adoptée pour ses multiples avantages, la consommation à l'échelle mondiale à littéralement explosée. Cette explosion a fait des dégâts, mais des productions françaises plus locales vont dans le bon sens.


quinoa 4
CC BY2.0, nerissa's ring
 
L'inconvénient de cette explosion de consommation revient à sa région de production d'origine, les Andes. Les tensions ont été compliquées à gérer dans la région à ce sujet. Et elles le sont toujours puisque l'équation : consommation mondiale en augmentation, plus, production restreinte implique prix en forte augmentation. Une hausse des prix qui ne s'essouffle pas puisqu'il a triplé en l'espace de 6 ans. Mais pour les Boliviens et les Péruviens, consommateurs historiques de cette céréale et producteur de plus de 90 % de la production mondiale, cet aliment de base devient inabordable, d'où certaines tensions locales. Malgré tout, certains le classent dans la catégorie des "super-aliments" pour le futur. Ce qui est clair, avec la vague croissante vegan, végétariens, et l'augmentation des personnes intolérantes voir allergiques au gluten, c’est que l’on peut dire que cette petite graine a de l'avenir. Encore fallait-il rendre sa culture un peu plus cohérente avec les problématiques de notre époque, ce qui semble en bonne voix avec une production beaucoup plus locale.

A l’heure du manger local, il existe bel et bien une solution made in France. Produit en Anjou depuis 2009, il représente un tiers de la consommation française. Exceptionnel d’un point de vue nutritif, il a été reconnu produit de qualité par le Collège Culinaire de France.Le Quinoa d’Anjou se retrouve dans les assiettes de l'hexagone une fois sur 3 ! Il est cultivé dans des conditions idéales en plein coeur de l’Anjou. Il se trouve en effet que c’est un terroir parfaitement adapté pour le quinoa. Ils sont désormais plus de 300 agriculteurs à s’être engagés dans la première et unique filière française de quinoa. Structurée et encadrée par la CAPL (Coopérative agricole des Pays de la Loire), ils produisent plus de 2000 tonnes de quinoa par an.

Cette étonnante petite graine présente d’incroyables qualités nutritives : c’est un peu l’antidote à toutes nos erreurs alimentaires de mangeur civilisé ! Et cerise sur le gâteau, il est maintenant local. Totalement dénué de gluten, le Quinoa d’Anjou peut s’enorgueillir d’un taux record de protéines. Ses 13, 8 % de protéines correspondent au taux le plus élevé parmi les céréales (de 11,5 % dans le blé à 7,4 % dans le riz). Autre particularité, ses protéines, pourtant d’origine végétale, possèdent tous les acides aminés essentiels. Jamais raffiné, comme le riz par exemple, le Quinoa d’Anjou reste complet et conserve à ce titre tous ses éléments nutritifs d’origine.

Particulièrement riche en fer et en fibres, le Quinoa d’Anjou est une graine entière très nutritive qui tire ses propriétés d’un terroir unique. De couleur ivoire, il se distingue par un petit goût de noisette et une texture croquante. 
Ces qualités n’ont pas échappé au Collège Culinaire de France créé à l’initiative de 15 grands chefs français. Reconnu « produit de qualité » en 2016, le Quinoa d’Anjou figure désormais sur les cartes des plus grands restaurants, comme Le Plaza Athénée d’Alain Ducasse ou Le Domaine des Hauts de Loire de Rémy Giraud à Blois (41).

Le site du Quinoa d'Anjou vous permettra de vous en procurer, au prix moyen de 3€ les 250g

 

Mots-clés : Quinoa d'Anjou - Sans gluten locale - Made in France

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/quinoa-la-petite-graine-qui-monte-qui-monte-en-version-locavore/1409