Plat du jour - Société

"Le climat dans nos assiettes", un concours culinaire éco-responsable !

Ecrit par Bérengère Condemine le 15.12.2016

Un concours de chefs, notés par des chefs. Organisé par le lycée hôtelier de Tain l’Hermitage, le Conseil Départemental (responsable des cantines dans les collèges) et l’ADIL Information Energie a eu lieu le 12 décembre dernier, dans la Drôme. Un enjeux, réussir à faire des plats, dessert, et des bouchées en limitant au maximum l’emprunte carbone. 

 


CC PIXABAY Wonderval 
 

L’objectif du concours, intitulé « Le climat dans nos assiettes » outre le fait d’avoir un gagnant, est d’incité les cuisiniers dans les collèges à travailler avec des produits locaux, de saisons et bio. Réduire l’impact environnemental que peuvent avoir ces repas, généralement préparés pour environ 6L’objectif du concours, intitulé « Le climat dans nos assiettes » outre le fait d’avoir un gagnant, est d’inciter les cuisiniers dans les collèges à travailler avec des produits locaux, de saisons et bio. Réduire l’impact environnemental que peuvent avoir ces repas, généralement préparés pour environ 600 personnes. 
 
Cette fois, il fallait en préparer pour neuf, un travail  « plus dans la finition » explique l’une des participantes. Des équipes par deux pour dix chefs, et l’aide d’un commis, issu du lycée hôtelier. Le goût, la présentation, et l’empreinte de carbone font partie de la note finale. Un jury sept professionnels, cinq chefs de la Drôme, tous étoilés, accompagné d’une évaluation de la presse, et des élèves. 
 
Le budget pour réaliser ce plat respectueux de l’environnement est de 120 euros. Les vainqueurs sont Damien Brun, cuisinier à la Maison de l’Enfance, et Alexandre Lagier, chef de cuisine au collège Pays de l’Herbasse à Saint Donas. Le plat gagnant, est la truite du Vercors, avec un dessert au chocolat Valrhona. 
 
Tous ont pu obtenir une correspondance avec l’impact environnemental de leurs assiettes. L’empreinte carbone était mesurée. Faire dans le local, assurer une proximité pour le réduire. Cela implique aussi, le choix des aliments. Une viande contiendra plus de carbone en comparaison aux céréales. 
 
Ce défini culinaire écoresponsable s’inscrit dans l’alimentation saine des élèves. Leur transmettre le goût des bons produits. Des réflexes que certaines écoles prennent déjà en compte, notamment dans la commune de Mouans-Sartoux, qui veut faire manger 100% bio ses élèves, avec des produits cultivés à maximum trois kilomètres des cantines. 


Sources : FRANCEBLEU

 

Mots-clés : impact carbone climat - environnement cuisines écoles - chefs étoilés concours

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/societe/le-climat-dans-nos-assiettes-un-concours-culinaire-eco-responsable/1301