Plat du jour - Environnement

Bernard Magrez : pas de vins bio pour le bordelais !

Ecrit par Bérengère Condemine le 04.01.2017

L’homme d’affaires était invité à la radio France Bleu Gironde le jeudi 8 décembre. Un passage pour présenter l’exposition, consacrée à ses propres œuvres d’art, à l’Institut culturel Bernard Magrez jusqu’au 14 février. Alors que l’agriculture biologique est en plein essor, l’homme se résigne à en faire dans ses vignobles bordelais. Toutefois, une production bio est lancée depuis deux, trois ans en Languedoc. 

 


CC Wikimédia
 

L’œnologue produit du vin bio en Languedoc. Un changement opéré il y a « deux/trois ans ». Une obligation, face à un constat qu’il se fait, une « masse importante de consommateurs » qui « s’accrochent » de plus en plus au vin bio, aux produits biologiques en générale. « On a pris ce virage-là en Languedoc en particulier pour éviter le Golf de Gascogne avec tous ses problèmes au mois de septembre, qu’on ressent à Bordeaux dans la vigne de manière traditionnelle ». Une transformation qui n’est pas « à l’ordre du jour » pour le Bordelais.

 

L’amoureux du vin ne compte pas s’arrêter de si tôt. Une retraite  ? Elle n’est pas prévue, à 81 ans, et à la tête d’une fortune estimée à près de 600 millions d’euros, il s’explique « Je continuerai, tant que la passion me portera ». À la tête d’une quarantaine de propriétés à travers le monde, le travail ne manque pas. 

 

Deux ans auparavant, dans l’un de ses domaines du Médoc, il plante 75 cépages différents, juste pour étudier lesquels seront les plus adaptés. Sa manière de se préparer aux changements climatiques présents. Un comportement qui rejoint celui de l’INRA (institut national de recherche agricole) pour cerner quels plants de vigne résistent aux dérives du climat actuel. 

 

Bernard Magrez, l’histoire d’un cancre qui s’est bâtît son empire. Il explique une enfance où l’école n’était pas au centre de ses intérêts. Un début d’apprentissage à 13 ans, avec une étiquette de « fainéant » donnée par son père. « C’est cette humiliation qui m’a donné envie de m’en sortir absolument ». Une revanche plus que réussie pour cet homme ! 
 

Sources : FRANCEBLEU

 

Mots-clés : Bernard Magrez vin - bio Langedoc Bordeaux - propriétés vignobles

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/environnement/bernard-magrez-pas-de-vins-bio-pour-le-bordelais/1277