Suggestions - Agenda

Salon du chocolat : ce que l'on a retenu, c'est qu'il ne faut pas abuser

Ecrit par Le Comte De Monte-Cuisto le 31.10.2016

Le Salon du chocolat se déroulait ce week-end à Paris, Porte de Versailles, et 7 de Table s’est retrouvé pris de court. Non pas que l’on n’apprécie pas la chose chocolatée, mais ce WE, on avait décidé de faire jeûn, pour des raisons de semaine trop chargée. Ni une ni deux, nous avons enterré nos plus belles résolutions pour traverser les quelques 20.000 mètres carrés de cette orgie.

 

 

Espace débordant d’énergie et de produits parmi les plus délicieux qui soient, on ne sort pas indemne du Salon du Chocolat – lequel ne fermera ses portes que le 1er novembre, laissant aux plus gourmands le soin de parcourir les allées. 

 

Cette année, c’est le Venezuela qui est mis à l’honneur, et son cacao, répartis sur deux niveaux. Et ça coule à flots, c’est le moins que l’on puisse dire : 

 

 

 

 

Que retenir ? D’abord, que l’on a manqué de temps, parce qu’en une après-midi, impossible de prendre le temps nécessaire pour parler et échanger avec toutes les sociétés qui viennent présenter leurs produits, innovations et autres petites étrangetés.

 

Ensuite, que trop de chocolat ne nuit pas du tout à la santé, parce que la variété et les échantillons se picorent avec attention ! Évidemment, toute l’équipe est déjà sur le pied de guerre pour arriver à une couverture plus complète que cette année – où, il faut le reconnaître, nous avons un peu été dilettantes. Et si l'on a pas pu assister au défilé de robes en chocolat, on s'est promis que l'année prochaine, on rentrerait dans les mêmes jean's, pour pouvoir les essayer !

 

 

 

 

Cependant, on vous rapporte une rafale de photos, diffusés sur notre fil twitter durant le passage – et on parlera très prochainement des quelques petites choses ramenées. 

 

Mots-clés : salon chocolat Paris - Venezuela dégustation cacao - découverte chocolat fondre

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/agenda/salon-du-chocolat-ce-que-l-on-a-retenu-c-est-qu-il-ne-faut-pas-abuser/1103